La mémoire fait partie de l’intellect. Vous stockez certaines données qui peuvent vous être restituées pour les besoins de votre vie. Nous, nous n’avons pas de mémoire car nous savons. Nous avons stocké des centaines de millions d’informations, mais à un autre niveau de conscience. Si nous les avions en mémoire, il nous faudrait des têtes énormes (quand nous disons des têtes, c’est simplement pour plaisanter). Nous pouvons et vous pourrez instantanément aller chercher en vous-mêmes, en la Divinité qui est en vous, tout ce dont vous aurez besoin.

Inutile d’encombrer votre mental, votre intellect, votre mémoire, avec toutes les choses qui ne vous servent à rien. La preuve en est que lorsque vous faites des études, des études classiques, des études terrestres, vous emmagasinez des tas et des tas de choses complètement inutiles qui ne vous servent à rien. Seule sert l’expérience parce qu’elle vous grandit, vous transforme. Seul, ce que vous allez vivre est important, et non ce qu’on vous apprend.

Ce que vous apprenez machinalement, que vous essayez de stocker dans votre mémoire, est perdu car inutile. L’expérience que vous avez de la vie, ce que vous apprenez par vous-même ou en regardant d’autres personnes avec grand intérêt peut servir à votre évolution. Vous le garderez à jamais car c’est utile pour votre évolution, votre compréhension de l’expérience. Cela sera stocké définitivement dans votre âme. Nous parlons essentiellement des expériences positives bien évidemment, les autres seront consumées car inutiles.

Vous devez prendre dans ces expériences négatives la substance qui vous permet de comprendre certaines données nécessaires à votre avancement. Tout le reste sera détruit, peut-être pas dans cette existence, mais certainement lorsque vous aurez quitté votre corps de matière. Nous ne voulons pas parler des traumatismes que peut subir l’âme, et pourtant même ceux-ci peuvent être consumés dans le feu Divin. Ce ne sont que les âmes en début d’incarnation qui sont très profondément affligées par certaines expérimentations.

À partir du moment où vous avez acquis la petite connaissance, la petite sagesse (ce qui est votre cas), il n’y a plus de traumatisme profond de l’âme. Tout ce que vous vivez de difficile dans cette existence disparaîtra, se consumera, lorsque vous quitterez votre corps physique, sauf si la loi de causalité s’applique en raison de vos comportements.

 

Nous allons vous parler du discernement. Sur votre chemin, il est primordial. Nous allons essayer de bien vous le faire comprendre en vous donnant des exemples afin de vous rendre plus vigilants par rapport à vous-mêmes.

Le discernement s’acquiert avec la connaissance, avec l’évolution. Plus vous expérimentez, plus le discernement se fait en vous, car chaque expérience heureuse ou malheureuse vous mène à l’analyse de ce que vous a apporté cette expérience et vous donne beaucoup plus de discernement si vous devez revivre quelque chose de similaire.

Donc le discernement ne peut se faire qu’au travers d’une évolution, au travers d’un travail constant par rapport à votre comportement. Il faut absolument éviter les états passionnels. Votre âme possède le discernement, mais vos états passionnels et parfois votre égo vous cachent les désirs profonds de l’âme ou les mises en garde de l’âme par rapport à certaines erreurs que vous pourriez commettre. Vos états passionnels sont handicapants pour le discernement, car vous vous laissez emporter par vos désirs, vous n’avez pas de mesure entre le désir et la sagesse.

Le discernement est beaucoup plus complexe que vous pouvez imaginer car il a des ramifications dans tous vos comportements, dans tous vos acquis.

Nous allons vous conter une petite histoire pour bien vous faire comprendre qu’il est très difficile d’acquérir le discernement, si ce n’est au travers d’expériences, au travers d’expérimentations personnelles.

Imaginez-vous un être en recherche spirituelle, un être ayant un profond désir d’avancement. Cet être frappe à toutes les portes, parfois il prend de très bonnes choses lorsqu’on lui ouvre cette porte, par moments il en prend de moins bonnes, mais il est toujours passionnément à la recherche de quelque chose qui pourra davantage éclairer sa vie.

Il se dit cependant : "Il faut que je sois prudent, il faut que j’aie du discernement dans mes rencontres, dans mes échanges, dans mes sentiments", et il continue toujours à avancer avec le puissant désir de connaissance personnelle, avec le puissant désir d’acquérir non seulement du discernement mais aussi une nouvelle conscience spirituelle chaque jour plus élevée.

Un jour cet être rencontre un maître, un être qui parle bien, un être plein de rayonnement, plein d’Amour, lui semble-t-il, un être qui lui parle de la façon dont il a envie qu’on lui parle, un être qui est capable de faire vibrer en lui certaines émotions. Il dit à ce moment-là : "Il n’y a pas d’erreur, cet être est parfait pour moi, il me guidera, il me guidera au travers de sa sagesse, il me guidera au travers de son Amour, il me guidera au travers de sa connaissance."

Alors il le suit presque aveuglément car son désir est beaucoup plus fort que ce que son âme lui dit. Elle lui dit : "Attention, sois prudent, essaie simplement de te demander ce que va réellement t’apporter ce maître, ce que va réellement t’apporter cette rencontre, demande-toi surtout si tu dois continuer ton chemin avec lui."

Mais le désir de cet être est plus puissant que la petite voix, il pense que c’est bon pour lui, il pense qu’il s’éveillera de plus en plus, il pense que ce maître lui apportera tout ce qu’il désire. Alors, l’être s’engage avec son soi-disant maître. Il n’a pas compris que derrière cette façade de gentillesse, de bonté, d’amour, se cache un grand piège où il tombera assurément, un piège qui le rendra totalement dépendant de ce personnage, un piège où il n’aura plus la liberté de penser par lui-même. Le piège risque d’être encore beaucoup plus grand, car il peut être totalement enfermé.

Que font les gourous de sectes ? Ils piègent souvent les êtres qui sont en demande.

Pour acquérir le discernement, il faut avant tout que vous expérimentiez, certes, mais il faut toujours que vous écoutiez votre voix intérieure et que vous vous demandiez ce que vous apporte cette expérience. Vous donne-t-elle un discernement par rapport aux autres ou par rapport à telle ou telle situation ? Que retirez-vous de cette situation ? Que pourrez-vous donner aux autres par rapport à telle ou telle situation ?

Malheureusement, les êtres humains ne peuvent acquérir le discernement qu’en expérimentant. Lorsqu’ils ont compris leurs erreurs, parfois au prix de grandes souffrances, ils ne recommencent pas et acquièrent une plus grande lucidité, ils n’écoutent pas leurs désirs en priorité, ils ne se tournent pas systématiquement vers le merveilleux ou le plus facile, ils essaient tout simplement de réfléchir, de raisonner, de se poser des questions intérieures, de les poser à leur Divinité ou à leur âme.

S’ils les posent en toute humilité, sans désir, sans passion, ils iront avec beaucoup plus de sûreté vers un plus grand discernement.

Les humains doivent se demander : Qu’est-ce qui est bon pour moi ? Qu’est-ce qui est bon pour les autres ? Qu’est-ce que cela apportera aux autres si je les conduis de telle ou telle façon ? Qu’est-ce que cela m’apportera si je dirige ma vie de telle ou telle façon ? Est-ce que celui qui est en face de moi et en qui je crois tellement peut m’aider réellement ? Si les réponses sont positives, ils peuvent avancer.

Cependant le doute, dans certaines circonstances ou dans certaines situations, est un atout positif. Nous ne voulons pas dire qu’il faut tout remettre en question, mais il faut avoir la conscience que le doute est parfois une aide qui vous permet d’avancer avec beaucoup plus de sécurité, avec beaucoup plus de force et de confiance. Parfois, le doute peut être l’élément d’équilibre, l’élément anti-passionnel, anti-désir.

Toutes les choses peuvent être bonnes, même les pires, suivant ce que vous en faites, suivant la façon dont vous les utilisez. Toutes choses, même les pires, peuvent servir de tremplin évolutif, peuvent servir à la compréhension toujours beaucoup plus élevée d’une situation.

Alors pour en revenir à la question : "Qu’est-ce que le discernement, comment savoir si vous êtes dans le discernement ? " Nous vous répondrons simplement ceci : à chacun son discernement suivant son état de conscience, suivant son évolution, car chacun pense différemment, agit différemment, aime différemment. Certaines âmes qui ont beaucoup expérimenté ont une plus grande facilité au niveau du discernement.

Le travail que nous faisons avec vous est aussi un travail qui vous éveille en vue d’acquérir beaucoup plus de discernement. Votre cœur sait que c’est bien de nous écouter comme vous le faites, votre cœur ou votre âme vous encouragent à le faire. Vous savez pertinemment qu’à ce moment-là vous n’irez pas vous fourvoyer, vous n’irez pas à l’encontre du plus grand désir qui est en votre cœur, le désir de vous connaître, le désir d’avancer.

Par contre, si près de vous on met un être qui ne correspond pas à votre demande profonde, vous le ressentirez, une alarme résonnera en vous et vous sentirez que la personne n’est pas celle qu’elle prétend être ou qu’elle peut être un élément déstabilisateur par rapport à ce qui émane d’elle en parole ou en énergie.

Pour acquérir le discernement, essayez de mieux comprendre votre fonctionnement, essayez de mieux comprendre vos désirs profonds, essayez de ne pas être dans l’illusion de vos désirs d’évolution, essayez aussi de bien ressentir vos frères et bien au-delà de vos frères, vos Guides, vos Frères de Lumière. Mais essayez de les ressentir avec votre âme et non avec votre mental, car votre mental vous trompera toujours si votre façon d’agir va à l’encontre de son désir.

Vous devez chaque jour cultiver la Sagesse en travaillant sur vous-mêmes dans la compréhension de vos comportements, en ayant beaucoup d’humilité par rapport à ce que vous êtes et à ce que vous devenez, et en ayant surtout beaucoup d’amour pour vos erreurs et pour les erreurs des autres.

Continuez à apprendre, continuez à intégrer, continuez à ressentir nos énergies car le discernement vous sert aussi bien sur le plan de la matière que sur les plans des mondes invisibles, des mondes subtils. Le discernement est un atout précieux dans vos vies. Travaillez en permanence ce discernement, essayez de comprendre ce que veut dire réellement discerner, et vous verrez comme tout deviendra clair, vous verrez comme il sera difficile de vous faire changer de route quand vous saurez au plus profond de vous-mêmes que la route de la Connaissance que vous avez empruntée est la bonne.

Les routes du désir et de la Connaissance sont totalement différentes. La route du désir est la route de l’illusion, la route de la Connaissance est la route de la vérité.

N’acceptez pas systématiquement ce qui vous est présenté, aussi séduisant que cela puisse paraître, que ce soit dans vos relations ou sur un chemin, qu’il soit matériel ou spirituel. Analysez toujours une situation.

Nous ne voulons pas dire qu’il vous faut de la méfiance si vous avez un doute. Méfiance n’est pas le mot exact, ce serait plutôt de ne pas donner sa confiance totale dans telle ou telle situation. Apprenez à réfléchir. Cependant, parfois la méfiance est salvatrice, elle vous sauve de situations difficiles dans lesquelles votre manque de discernement aurait pu vous mettre ou vous projeter.

Nous globalisons le problème du discernement, nous avons fait un tour important afin de vous donner matière à réflexion. Chacun pourra prendre dans tout ce qui a été dit ce qui correspond à ce qu’il est, à sa capacité de comprendre ce qui lui correspond. Nous vous avons dit que le discernement s’acquiert avec l’expérimentation et que chacun de vous êtes venu sur ce monde avec des acquis différents, donc des acquis qui vous permettent d’acquérir plus ou moins de discernement. Vous continuez à expérimenter afin de le développer chaque jour davantage.

Le discernement est beaucoup plus important que vous ne le pensez, c’est le signal d’alarme qui vous empêche de vous fourvoyer dans n’importe quelle situation, C’est le signal d’alarme qui fait que vous ne cautionnez pas systématiquement tout ce que votre mental, votre ego ou votre désir vous demandent.

Si vous saviez à quel point le développement du discernement est important dans un chemin spirituel, vous vous attacheriez peut-être beaucoup plus à comprendre ce qu’est réellement ce discernement, parce que souvent vous le dirigez vers une seule direction. Le discernement doit être utilisé dans toutes les expérimentations de la vie.

Cependant, vous avez un atout considérable pour vous aider dans ce travail, c’est l’intuition. Cette intuition profonde ne vient ni du mental, ni de l’ego, ni du désir, mais vient très fortement de l’âme. Vous avez plusieurs outils à votre disposition pour vous aider à acquérir cette faculté précieuse qu’est le discernement.

Chacun de vous possède un discernement différent, certains ont un discernement extraordinaire pour telle ou telle chose et d’autres ont un discernement extraordinaire pour d’autres choses. Alors essayez de travailler sur les points où vous avez des carences, essayez d’arriver à découvrir ces carences en vous-mêmes, mais n’oubliez pas ce que nous vous avons dit : les désirs et les passions cachent souvent la réalité. Chaque acte de votre vie est sujet au discernement. Parfois il vous est arrivé de vous dire : "Je me suis fait avoir, j’ai mal jugé telle ou telle situation." Le discernement, en fait, fait partie de la connaissance et de la réflexion. Plus vous aurez la connaissance de telle ou telle situation, plus vous pourrez l’analyser sainement avec justice et équité et plus vous aurez du discernement.

Avant de clore ce sujet, nous allons vous dire ceci : posez-vous simplement la question : "Est-ce que mon manque de discernement peut nuire à ceux que j’aime, à mes amis ou à moi-même ? " Quand vous êtes devant une interrogation, posez-vous cette question, elle pourra vous aider à mieux comprendre et à faire moins d’erreurs.

Voilà ce que nous voulions vous dire sur le discernement. Il y aurait encore et encore à dire, mais nous espérons que vous aurez mieux compris, mieux assimilé ce que nous vous avons dit afin que cela puisse vous servir efficacement.

La compassion est un très vaste sujet, c’est un sujet presque aussi vaste que l’Amour. La compassion s’adresse à plusieurs niveaux de conscience. Vous pouvez expliquer la compassion avec l’intellect, c’est-à-dire mettre des phrases très compréhensibles et très agréables qui vous aideront à comprendre à ce niveau, mais qui ne vous feront pas forcément prendre conscience au niveau du cœur.

Ce que nous aimerions vous faire comprendre c’est qu’il faut être tolérant pour avoir de la compassion. La compassion ne peut réellement prendre racine en vous que lorsque vous avez fait une grande démarche, un grand nettoyage en vous-même, et la grande démarche c’est de travailler jour après jour, heure après heure, minute après minute, seconde après seconde pour vous aimer. Vous ne pouvez avoir une réelle compassion pour les autres si vous ne vous aimez pas vous-même et si vous n’avez pas de compassion pour tous vos égarements, pour toutes vos erreurs.

Nous avons tellement de compassion pour vous !

La compassion c’est accepter totalement les autres tels qu’ils sont, la compassion c’est les aider sans qu’ils le sachent, la compassion c’est demander au Père d’aider les êtres en difficulté, la compassion c’est le travail constant que vous faites sur vous-même qui automatiquement a une influence sur tous ceux qui vous entourent.

Nous avons beaucoup parlé de la compassion, nous en reparlerons encore beaucoup car c’est une énergie à développer en vous. Lorsque vous aurez réellement compris ce qu’elle est, vous n’aurez plus besoin d’en parler, elle sera acquise, elle fera partie de votre quotidien. Vous n’aurez même plus besoin de penser à toute la compassion que vous pourrez avoir pour telle ou telle personne, il se passera en vous un échange d’énergie sans que cela passe et se manifeste dans votre mental.

Tant que vous pensez à une qualité de l’âme, c’est qu’elle ne s’est pas encore manifestée dans votre cœur, qu’elle est encore au niveau de votre mental. Lorsque vous ne pensez plus et que vous donnez sans penser, la qualité s’est manifestée dans votre cœur Lorsque vous pensez à envoyer de l’Amour, vous êtes encore dans une partie de votre mental (et aussi une partie du cœur).

Le jour où vous aurez complètement intégré ces notions d’Amour, de Compassion, c’est que votre cœur parlera sans passer par votre mental. Cela n’est pas encore pour tout de suite car vous avez besoin d’équilibre entre le cœur et le mental, entre le cœur et l’intellect. Ce mental est un tremplin. Lorsque vous n’aurez plus besoin de ce tremplin, vous ne vous poserez plus les mêmes questions. Vous serez réalisés autant que vous pouvez le faire dans ce monde, vous serez réalisés dans l’Amour et vous donnerez cet Amour au quotidien sans que vous ayez besoin de vous demander comment vous pouvez le manifester, à qui vous devez le manifester. Il se manifestera de lui-même sans que vous n’ayez à intervenir. Cela est important que nous vous le disions.

En attendant que ce jour béni arrive, il faut que vous parliez encore et encore de la compassion, il faut que vous parliez encore et encore de la tolérance, il faut que vous parliez encore et encore du lâcher-prise, il faut que vous parliez encore et encore de tous vos états d’âme, parce qu’il n’y a qu’en les manifestant par la parole que vous pourrez mieux les intégrer au niveau du cœur et que vous pourrez mieux les manifester.

Ce sont des outils qui sont mis à votre portée, à votre disposition, afin d’ancrer davantage toutes les qualités de l’âme et de pouvoir mieux les rayonner tout autour de vous.

Parfois, nous vous disons que vous êtes des êtres merveilleux, que vous êtes des êtres pleins de courage et d’Amour, et parfois nous vous disons que nous ne sommes pas toujours très satisfaits de votre comportement. Nous allons un petit peu nous expliquer par rapport à ce paradoxe.

À un certain niveau de conscience, nous pourrions dire que vous avez fait de très grands progrès, vous vous êtes investis totalement dans cette démarche spirituelle, dans cette démarche qui vous mène réellement sur le sentier de la Sagesse et de l’Amour. À un autre niveau de conscience, pour nous, vous êtes encore un petit peu endormis et nous disons un petit peu parce que nous vous aimons bien, nous pourrions dire aussi que vous avez à peine une paupière entrouverte. Tant que vous serez totalement pris par vos préoccupations, vos paupières ne seront qu’entrouvertes.

Vous avez parfois des moments de grande lucidité, des moments où vos yeux s’ouvrent, mais vos paupières étant tellement lourdes, vos yeux se referment très vite. Lorsque vos yeux sont ouverts sur la Lumière, sur l’Amour Inconditionnel, vous percevez cette Lumière et cet Amour Inconditionnel qui pénètrent droit dans votre cœur et vous en avez la nostalgie. À partir du moment où vous avez ressenti cette Lumière et cet Amour Inconditionnel, l’Amour de votre Père Divin, l’Amour de votre Divinité, vous n’avez qu’une envie, c’est de rouvrir les yeux sur Sa présence. La vie étant tellement lourde sur votre monde, les paupières s’abaissent très rapidement et c’est un travail constant de tenir le plus longtemps possible les paupières ouvertes, un travail de chaque minute, de chaque heure, de chaque jour, qui demande beaucoup de courage, beaucoup d’opiniâtreté, afin de pouvoir regarder la Lumière et intégrer l’Amour.

Vous y arriverez, vous êtes sur le bon chemin. Quoiqu’il arrive, même si pendant quelques secondes vos yeux devaient se fermer, ne désespérez pas. Vous êtes des enfants de Lumière qui devez retrouver la Lumière, vous êtes des enfants de l’Amour qui devez retrouver l’Amour, l’Amour en vous et l’Amour autour de vous.

Nous avons mille et une fois parlé de l’Amour, nous avons mille et une fois parlé de la Sagesse, nous avons mille et une fois parlé de la Connaissance, et nous en reparlerons encore et encore jusqu’à ce que tout cela ait pris réellement corps en vous, jusqu’à ce que vos paupières puissent rester le plus longtemps possible ouvertes afin de contempler, afin d’intégrer cette Lumière et cet Amour.

Nous ne nous lasserons jamais de vous le dire : nous avons besoin de vous. Le monde a besoin de vous. Nous avons besoin des enfants de Lumière incarnés sur la planète Terre pour nous aider à la transformer, pour y ancrer la Lumière et l’Amour afin de les libérer définitivement de l’obscurité qui les entoure, qui les enserre.

Il faudrait des milliers, des millions d’êtres comme vous, unis dans le même désir, portés par la même force, cette force d’Amour, ce désir de comprendre, ce désir de s’élever, ce désir de s’ouvrir, ce désir de servir la Lumière Divine, ce désir d’ancrer l’Amour Universel. Il y en a certes beaucoup de par le monde mais il n’y en a jamais assez. Plus il y aura d’Enfants de Lumière en activité sur ce monde, plus vite aura lieu la transformation.

Qu’est-ce que la Connaissance ?

Vous avez la connaissance intellectuelle qui est une chose, vous avez la connaissance de la tradition qui est une autre chose, vous avez la connaissance de l’occultisme qui fait aussi partie de la connaissance de la tradition qui est encore une autre chose. Mais la Connaissance, la vraie Connaissance ne peut venir qu’avec l’expérimentation. Vous ne pouvez connaître sans expérimenter, il faut que cela soit toujours présent en vous.

Nous pouvons tout vous enseigner, nous pouvons vous montrer le chemin, mais tant que vous n’avez pas expérimenté, tant que vous n’avez pas marché sur le chemin que nous vous montrons, vous êtes des ignorants ; tout ce que nous pouvons vous dire ne reste qu’au niveau de l’intellect. Alors ayez conscience qu’à chaque seconde de votre existence vous expérimentez et que de cette expérience naît la Connaissance.

N’oubliez jamais cela : la Connaissance ne s’acquiert pas dans les livres, la Connaissance ne s’acquiert pas dans des séminaires, dans des conférences. La Connaissance ne peut s’acquérir qu’au travers de l’expérience de chaque seconde de vie.

Nous pouvons susciter certaines expériences dans votre vie (parce que nous vous aimons infiniment et que nous voulons que vous avanciez très vite) afin que vous puissiez expérimenter encore et encore. C’est notre façon de mettre en application l’enseignement que nous vous donnons au travers de notre canal.

 

L’Amour est le liant de toute vie, c’est ce qui réunit toute vie dans l’Univers et bien au-delà, c’est le liant indispensable. Si ce lien, ce liant, n’existait pas, la vie ne pourrait exister. Certains mondes habités ont une plus grande conscience de cet Amour que d’autres, mais chaque vie a reçu en don une partie de la Divinité, une partie de la Source, une partie de l’Énergie Primordiale, et chaque vie qui est dans l’Univers n’a qu’un seul désir conscient ou inconscient, c’est de retourner à la Source.

Chacun expérimente, chacun chemine plus ou moins vite, plus ou moins bien, mais le résultat, au bout de milliers et de milliers d’expérimentations - sur ce monde ou sur d’autres - est toujours le même : le puissant désir qui pousse toute vie à se refondre dans la Source, à refaire l’Unité primordiale.

Si chaque être vivant sur ce monde et ailleurs n’avait pas cette Partie Divine, il ne saurait plus retrouver le chemin du Père, car elle est la clef. En elle se trouve le tracé de ce chemin, le tracé de ce retour vers la Source. En tout ce qui vit, ce tracé existe. L’homme en est beaucoup plus conscient que les autres règnes, que ce soit le règne minéral, le règne végétal, le règne animal ou d’autres règnes qui n’existent pas sur ce monde, que vous ne connaissez pas, des règnes beaucoup plus énergétiques en quelque sorte. Mais tout ce qui a une conscience, tout ce qui vit n’a que le désir de retrouver la Source. Dans le mot vie, se trouve déjà le chemin du retour, car sans une partie, une parcelle de la Source première de toute vie, la vie n’existerait ni sur votre monde ni ailleurs.

L’important, ce que vous devez essentiellement retenir de notre dialogue, c’est ce que vous êtes venus faire sur ce monde, ce que vous devez essentiellement retenir, c’est que vous n’êtes pas seuls pour accomplir la mission que vous avez programmée, ce que vous devez retenir, c’est que l’Amour est éternel. Qu’il se trouve dans cette partie de la galaxie ou à l’autre bout, tout être qui a aimé vit au travers de cet Amour pour l’éternité. Il n’y a pas de temps, il n’y a pas d’espace pour l’Amour Universel, pour l’Amour complémentarité, pour l’Amour fusion, pour l’Amour transformation.

L’Amour n’est pas difficile à donner, l’Amour est, tout simplement. Seulement quand vous êtes pris dans le tourbillon de votre vie, vous oubliez qu’il est là, présent à chaque instant. Vous vous contrariez pour un oui, pour un non, pour un rien, vous vous perturbez et vous oubliez qu’il est là près de vous, qu’il attend simplement d’être manifesté.

Lorsque vous êtes dans des états de conscience supérieurs, vous n’avez pas la possibilité de vous contrarier dans vos relations avec l’autre ou dans votre relation avec vous-mêmes, alors tout est simple, tout est facile, l’Amour coule en permanence.

Afin que vous puissiez manifester l’Amour de la même façon que lorsque vous êtes dans certains états modifiés de conscience ou dans d’autres dimensions de conscience, lâchez prise à la vie, acceptez-la telle qu’elle se présente, ayez toujours conscience que tout ce que vous vivez n’est que momentané et qu’il faut vivre ce moment le mieux possible. Laissez couler cette énergie gigantesque qui est en vous, laissez-la s’écouler tout autour de vous. Plus vous la laisserez s’écouler, plus vous en recevrez venant de l’Univers, venant du Christ.

En fait, vous vous compliquez beaucoup trop la vie, vous compliquez beaucoup trop les relations que vous pouvez avoir les uns avec les autres, et tout cela en raison de votre mental qui n’est pas à votre service à ce moment-là. Essayez de simplifier vos rapports avec vous-même et avec les autres, et pour cela commencez par ne pas trop demander ni à vous-même ni aux autres. Sachez simplement qu’en vous, il y a cette énergie considérable que vous devez rayonner. Vous ne devez pas la garder pour vous, elle est en vous mais elle ne vous appartient pas, elle coule en vous en permanence donc vous devez restituer ce qui coule en vous.

L’Amour n’est pas forcément ce que vous en croyez. L’Amour n’est pas un sentiment, nous vous l’avons dit mille fois, et c’est là où vous butez. L’Amour est une énergie, une énergie de transformation, une énergie qui vous transporte, qui vous donne tous les pouvoirs.

Ouvrez toujours votre cœur à l’Amour. L’Amour est une grande force, l’Amour vous libère de tout, l’Amour vous grandit, l’Amour vous donne la connaissance et la conscience de ce que vous ne pouvez atteindre si vous ne lui ouvrez pas votre cœur. Vous possédez un immense potentiel d’Amour qui reste en attente, servez-vous de ce potentiel. C’est toujours le même message que nous vous donnons, mais c’est notre message. En fait, tout se résume par ces mots :

Aimez-vous, aimez la vie, aimez tout ce qui vous entoure, aimez vos frères, aimez la Source, aimez l’Univers, aimez tout ce qui est créé et tout ce qui est en devenir de création. Fondez-vous dans cet immense Amour, faites partie de cet immense Amour mais surtout ayez conscience de cela.

Enfants de la Terre, nous ne saurions trop vous dire combien l’Amour est important. Vous en avez certes conscience, mais à un premier niveau. L’Amour est une énergie fabuleuse, l’Amour construit, l’Amour construit des mondes, l’Amour transforme la vie. Parfois pour transformer la vie, il faut détruire, donc l’Amour aussi peut détruire et cela est une facette de l’Amour que vous ne pouvez accepter, vous n’êtes pas encore prêts. Réfléchissez à tout cela.

Vos freins les plus grands sont les peurs, les doutes, le manque de confiance, le manque de foi par rapport aux immenses possibilités qui sont les vôtres.

Les peurs spirituelles sont encore plus aveuglantes que les peurs physiques. Ces peurs spirituelles sont vos limitations. Ces peurs spirituelles que vous pouvez éprouver s’appellent doute, impossibilité de, car la négation accompagne toujours vos réflexions. Vous voudriez, mais ce n’est pas possible, vous n’êtes pas encore assez élevés pour comprendre, vous n’êtes pas encore prêts spirituellement.

Dans l’avancement, il y a toujours votre négation. Alors apprenez à avoir confiance, à faire confiance, à vous faire confiance et surtout, avant de pouvoir stabiliser cette confiance en vous, il faut que vous travailliez la paix intérieure, la sérénité, car lorsque vous êtes totalement perturbés, en souci, que vous ressentez des peurs quelles qu’elles soient, il se produit en vous un immense bouleversement énergétique. Comment voulez-vous pouvoir accéder à d’autres niveaux de conscience ? Vous ne pouvez avancer que dans le calme, dans la sérénité, dans la paix, dans la joie, dans la confiance.

Si vous arriviez à atteindre ces états, tout vous serait permis, tout vous serait ouvert. Ce qu’il faut que vous sachiez, c’est que dans n’importe quelle situation vous pouvez intégrer ces notions à votre vie. Même si vous dites qu’il y a des turbulences dans votre milieu professionnel ou relationnel, ces turbulences existent parce que vous voulez bien qu’elles existent. À partir du moment où vous refusez de vous laisser déstabiliser par des turbulences quelles qu’elles soient, la paix et la sérénité émanent de vous et rien ne peut vous atteindre, pas plus que les pierres ne pouvaient atteindre Jésus car il émanait de lui tellement de paix, de sérénité, d’Amour que cela faisait une barrière, une protection contre tout objet ou toute pensée qui auraient pu être négatifs pour lui.

Ce qu’il a fait, vous pouvez le réaliser avec vos propres moyens, votre propre conscience et surtout avec votre vouloir. Il ne faut pas que votre désir d’être Porteur de Lumière se situe uniquement dans votre intellect, il faut que ce désir se matérialise dans l’action de vous transformer chaque jour davantage, de devenir ce qu’il y a de plus beau, de plus haut pour vous.

Vous vous orientez de plus en plus sur cette voie de Lumière, dans cette ouverture de conscience. Ce que vous faites, vous le continuerez dans d’autres existences, vous irez toujours plus haut. Vous êtes sur une échelle ascensionnelle. Vous avez déjà travaillé à certains niveaux de conscience, vous avez déjà travaillé la spiritualité, vous avez déjà eu beaucoup d’initiations, vous avez eu beaucoup de connaissances. Certaines vous ont été occultées pour vous permettre de bien apprendre, de bien agir dans cette existence, mais n’oubliez pas que tout est continuité, que rien ne s’arrête, que tout continue dans le sens ascensionnel. Il peut y avoir des incarnations de repos, des petits paliers de détente, mais tout avance toujours dans le sens ascensionnel.

Nous vous demandons d’essayer de découvrir tout ce qui pourrait générer en vous des peurs, et ce n’est absolument pas pour nourrir ces peurs, c’est pour mieux les comprendre afin de mieux les maîtriser et aussi de mieux les éradiquer.

La peur est une énergie très puissante sur ce monde de troisième dimension. Elle a pris naissance en vous, en votre âme depuis la nuit des temps et elle existe sur d’autres mondes que votre monde de troisième dimension. A un niveau de conscience différent elle existe aussi sur certains mondes de quatrième dimension.

Vous vous êtes rendu compte que vous êtes à la fin d’un cycle, que vous êtes en train de boucler une boucle de plusieurs milliers d’années. Donc tout ce que vous pourrez apprendre en ces temps merveilleux et redoutables aura un très grand impact sur votre évolution ainsi que sur votre âme. Alors, nous vous demandons avec insistance d’aller toujours au plus profond de vous-même pour vous découvrir, afin que vous puissiez profiter pleinement de toutes les expérimentations qui vous sont offertes dans cette existence.

Lorsque nous parlons d’expérimentations qui vous sont offertes, même très difficiles, voire même terribles, comme vous pourriez le dire, c’est toujours très grandissant pour l’âme qui expérimente, car à ce moment-là, elle peut avoir la mesure d’elle-même. C’est devant l’expérimentation quelle qu’elle soit que vous pouvez vous rendre compte de ce que vous êtes.

Il est toujours très facile de dire : Je ne me préoccupe pas de mes peurs ! Les peurs sont des fantasmes !

Effectivement, bien souvent, ce sont des fantasmes. D’autres fois, ce sont des émotions très puissantes qui vous ont accompagnés d’existence en existence et qui ont souvent été générées par une grande souffrance qui n’a pas été évacuée par l’âme. Parfois certaines peurs peuvent être prémonitoires et si vous arrivez à les comprendre, vous pouvez maîtriser et vivre la situation totalement différemment.

Sur votre monde, il y a plusieurs critères de réalisation personnelle. Nous revenons à ceux que vous considérez comme maîtres, à ceux que vous considérez comme sages. Ils ont peut-être dominé certaines peurs extérieures car ils savent qu’ils ont la force en eux, qu’ils ne craignent rien et que de toute façon la vie est éternelle. Cependant ils peuvent avoir des peurs qu’ils n’ont pas encore complètement découvertes venant du plus profond de l’Univers, c’est-à-dire de leurs vies multiples. Ils se sont incarnés, ont travaillé et évolué dans cette troisième dimension pour pouvoir définitivement les faire remonter à la surface et les éradiquer.

Personne ne peut dire où en est telle ou telle personne. On peut vous présenter telle ou telle personne comme étant un sage, un être réalisé qui maîtrise tout, qui maîtrise ses pensées, ses paroles, ses émotions. Personne ne sait en réalité qui il est, et lui-même se découvre à chaque seconde de sa vie parce que toutes les réactions qu’il a cru dominer par moment peuvent lui échapper, c’est-à-dire qu’il n’a plus la maîtrise totale de ce qu’il pensait avoir par rapport aux expérimentations qu’il continue à vivre.

Un être réalisé ou un maître doit être encore beaucoup plus attentif que vous, et faire un travail beaucoup plus conséquent que celui que vous faites sur la confiance, la foi, la maîtrise de la connaissance de lui-même, car plus vous allez dans le sens ascensionnel, plus vous avez des dépassements constants à faire. Vous êtes soumis à vos propres forces, que vous pourriez appeler démons intérieurs, mais vous êtes aussi soumis à toutes les forces de la lumière sombre qui ne veulent pas que vous atteigniez le sommet, qui vous freinent en retardant votre ascension par des expérimentations difficiles, même pour un maître incarné ayant acquis la Connaissance.

 

La chose qui a été intégrée avec la plus grande force, la plus grande puissance, c’est le désir d’avancement, le désir de comprendre votre propre fonctionnement, le désir de passer maintenant à l’essentiel de vos vies, le désir de faire table rase de tout ce qui n’est pas important.

Plus vous avancerez dans cette conscience, plus vous comprendrez que vous avancez dans la subtilité. Il ne sera pas toujours aisé d’avancer dans la subtilité, car vous vous poserez beaucoup de questions par rapport à vous-même. Vous n’aurez pas forcément les réponses tout de suite, mais les réponses vous seront données, par nous ou par votre propre conscience, par votre propre être Divin ou votre propre Guide. L’essentiel est de ne pas perdre de temps parce que cette notion de temps (qui pour nous n’a aucune valeur par rapport à la vôtre) a quand même une grande réalité.

Nous vous poussons à mieux comprendre et à mieux intégrer tout ce qui se passe actuellement sur ce monde, car des énergies vont infuser votre planète, infuser le système solaire et tout l’Univers dans très peu de temps, et vous commencez à en ressentir les effluves, les prémices. Donc il faut absolument que vous montiez au plus haut niveau de votre conscience pour que ces énergies vous permettent d’atteindre un nouveau palier dans la compréhension et le but de la vie.

Intellectuellement vous croyez connaître le but de la vie ou vous commencez à le connaître, mais vous en êtes encore aux balbutiements de cette connaissance. À chaque pas que vous ferez, à chaque marche que vous monterez, votre conscience s’ouvrira davantage, et ce qui était encore hermétique et obscur deviendra clarté et lumière. Le chemin est encore long mais vous vous éveillerez de plus en plus.

Sur le monde où vous êtes en incarnation, il n’est pas toujours aisé d’accorder le désir de son âme et la vie sur ce monde, avec les contingences et les exigences de votre ego. Plus vous avancerez, plus ce sera votre âme qui dictera votre vie, qui vous orientera. Donc, ce que nous vous demandons par rapport aux états d’âme que vous pouvez avoir, à votre désir puissant d’avancement, à votre désir puissant de bien faire, à votre désir puissant d’Amour, c’est d’ouvrir votre cœur à l’Amour, de travailler la conscience spirituelle, l’ouverture d’esprit qui vous permettront consciemment ou inconsciemment d’intégrer tout ce qui pourra vous propulser dans d’autres dimensions de votre conscience. Les choses se placent en vous beaucoup plus facilement que vous ne le supposez. Des difficultés se présentent lorsqu’il y a résistance, lorsqu’il y a doute profond par rapport aux buts à atteindre, lorsqu’il y a trop de souffrances intérieures.

Si vous arrivez à lâcher prise avec tout cela, tout se mettra en place en vous. Nous vous demandons simplement d’être le plus possible positifs, d’ouvrir votre cœur à l’Amour Universel et d’avoir le désir profond d’avancer. Si vous avez déjà toutes ces données pour votre avancement, tout se fera à son rythme.

Une partie de l’humanité s’est bien éveillée à la conscience spirituelle, mais du fait de cet éveil, elle est en décalage par rapport à sa vie au quotidien. Pour cette raison, il vous faut sans arrêt vous recentrer sur l’énergie Christique, vous recentrer sur le désir d’avancement qui est en vous ; vous recentrer sur le but à atteindre, sur ce que réclame votre âme avec toute sa puissance. N’essayez pas d’en faire plus que vous ne le pouvez car à ce moment-là, au lieu d’avancer vous vous freinerez, et là n’est pas le but. Le but c’est d’avancer, même à petits pas, mais d’avancer tout le temps.

Lorsque nous vous disons de vous presser, que le temps vous est compté, c’est pour vous secouer car parfois vous êtes un petit peu lymphatiques dans vos comportements. Donc comme de bons amis, comme de bons frères, comme de bons pères, nous devons parfois vous bousculer pour vous faire comprendre l’urgence. Cependant nous rajoutons tout de même ceci : il y a urgence.

Tout cela est une vue de l’esprit car que veut dire pour vous : "Vous n’avez plus beaucoup de temps" et que peut dire pour nous cette même expression puisque pour nous le temps n’existe pas et que chacun de vous a sa propre notion du temps ? Certains mettront plus ou moins de temps à accomplir leurs œuvres, même matérielles, certains seront plus lents à la compréhension, donc la notion de temps est une fausse notion. Cependant, nous sommes toujours obligés d’employer votre vocabulaire afin que la compréhension soit plus facile par rapport à ce que nous avons à exprimer, afin que vous compreniez plus facilement ce que nous voulons exprimer.

Ce que nous vous demandons et que nous vous demanderons encore inlassablement, c’est que vous appreniez à lâcher prise à tout ce qui occasionne de la souffrance. Il faudrait que vous puissiez passer au travers de la tempête de la vie sans que celle-ci ne puisse vous atteindre. Pour que la tempête ne puisse vous atteindre, il faut que vous soyez dans une paix profonde, dans l’Amour pour vous et pour tous ceux qui vous entourent, dans la confiance et la sérénité. À ce moment-là, vous ne donnez absolument pas de prise à se qui se passe à l’extérieur et vous pouvez passer au travers des plus grosses tempêtes sans en être inquiétés.

Nous voudrions dire ceci : vous pouvez assumer un travail au quotidien dans votre existence et parallèlement suivre un très beau chemin spirituel à condition d’être beaucoup plus spectateur de la partie matérielle, de la partie alimentaire de votre vie, et être un acteur très actif (si l’on peut dire) de la partie spirituelle.

La partie matérielle fonctionne avec l’égo, avec les expérimentations, mais la partie spirituelle doit faciliter la partie matérielle à se réaliser, à être vécue. Il ne faut pas, dans votre cheminement, que vous viviez trop dans le côté matériel ou trop dans le côté spirituel de votre existence, car être trop dans l’un ou dans l’autre apporte un déséquilibre. Il faut que vous ayez un ancrage et que vous soyez centrés dans ces deux opposés. Plus vous avancerez sur ce chemin, plus vous comprendrez ce que nous voulons exprimer.

Si vous ne vivez que pour la spiritualité, vous perdrez un petit peu la conscience de votre mission sur terre, et de ce fait vous n’expérimenterez pas la vie comme il se doit. Si vous vous préoccupez trop de l’aspect matériel, vous vous couperez complètement de la spiritualité et vous n’aurez pas l’aide considérable qu’elle peut vous apporter pour vous aider à vivre toutes les expérimentations de la vie.

*

Quoi qu’il arrive, sachez que ce sera toujours pour le bien, pour la transformation, pour le grandissement des âmes qui sont actuellement en expérimentation sur la planète Terre. Vous devez en fait ne vous préoccuper que d’une seule chose : votre propre avancement, vous ne devez vous préoccuper que de mieux vous connaître.

À ce sujet, nous allons vous conter une des initiations qui se pratiquaient dans certains temples Égyptiens et qui se pratiquaient aussi bien au-delà, c’est-à-dire dans d’autres civilisations hautement évoluées. Dans ce que vous appelez les écoles de Sagesse, il y avait ce que vous vivez actuellement, c’est-à-dire des êtres qui faisaient des échanges, qui avaient de l’amitié, le puissant désir d’aider leurs frères et d’aider la Terre, de s’aider eux-mêmes à mieux se comprendre, à mieux se transformer. Tout cela était suivi d’exercices pratiques.

Nous ouvrons une parenthèse pour vous dire que nous vous donnons aussi des exercices pratiques que vous faites plus ou moins bien, que vous n’avez pas toujours conscience de faire. Vous avez parfois l’impression de stagner, de régresser, ce qui n’est absolument pas vrai car vous avancez.

Quoi que vous puissiez penser, vous avancez, et parfois ce n’est pas lorsque vous vous sentez remplis d’Amour que vous avancez le plus. C’est lorsque vous vous posez réellement des questions par rapport à vous-mêmes que vous avancez.

Bien sûr, il est d’une très grande nécessité de toujours inclure l’Amour Universel, la Fraternité, la Joie et la Lumière dans la vie au quotidien, dans l’étude que vous faites de vous-mêmes et de la vie. Pourtant au moment où tout semble aller mal, où vous ne comprenez plus rien, où vous n’avez même plus envie d’être sur ce chemin, où vous avez l’impression que vous allez lâcher prise, où vous arrivez à vous lasser ou à vous décourager, vous avancez. Vous avancez si vous le désirez réellement et si vous avez la capacité de voir exactement ce que vous êtes et ce que votre âme vous demande.

Donc nous allons continuer ce que nous vous disions. Dans ces écoles de Sagesse (appelons-les comme cela), une des classes avait entre autres une pratique qui vous serait très pénible. Les êtres qui travaillaient depuis un certain nombre d’années ensemble, qui étaient liés par une profonde amitié, avaient le devoir de se dire exactement ce qu’ils pensaient les uns des autres, en toute franchise, en toute simplicité.

Même si cela était parfois terriblement blessant, cela n’avait pas pour but de blesser l’ego ou de blesser l’amour propre de la personne, cela avait uniquement pour but de faire comprendre aux êtres qui étaient en relation dans cet examen, dans cette étude, la vision qu’ils donnaient d’eux-mêmes aux autres. Si cela avait un impact sur eux c’est qu’il y avait quelque part une réalité, et à ce moment-là ils devaient travailler cette réalité. S’il n’y avait aucun impact par rapport à ce que pouvaient dire tous les autres élèves de la classe, c’est que leur vision était fausse, et à ce moment-là il n’y avait aucune perturbation, aucune turbulence. Les personnes mises en question par rapport à ces échanges exprimaient alors ce qu’elles ressentaient, si pour elles c’était l’exactitude ou si c’était erroné par rapport à ce qu’elles pensaient être.

Cette initiation était très profitable à ceux qui la vivaient. Vous n’êtes pas encore prêts à vivre cela, vous avez encore beaucoup trop de susceptibilité, beaucoup trop de méconnaissance de ce que vous êtes. Vous avez beaucoup trop de peurs : peur que l’autre vous découvre alors que vous ne vous êtes pas encore découverts ou peur que l’autre porte des appréciations plus ou moins exactes sur vous alors que vous avez une fière opinion de vous-mêmes. Soyez certains que si vous pouviez mener à bien ces exercices sans que cela ne blesse personne, ils vous feraient grandement comprendre ce que vous êtes et où vous en êtes.

En fait, c’était une des méthodes employées pour pouvoir stimuler les parties cachées de l’individu. Certains avançaient grandement au travers de ces exercices, et d’autres se bloquaient car ils n’étaient pas encore prêts à accéder à une autre vérité, à une autre connaissance d’eux-mêmes.

Si beaucoup d’entre vous ou beaucoup de Frères de Lumière actuellement en incarnation sur la Terre ont quelques difficultés à vivre en ce moment (ce qui est tout à fait compréhensif et nous le comprenons fort bien), c’est que vous n’avez pas encore tout à fait planifié vos existences multiples, que vous n’avez pas encore tout à fait nettoyé ce que vous êtes venu nettoyer. Il faut maintenant que cela aille très rapidement pour pouvoir être totalement efficaces quand le moment sera venu. Il ne faut pas vous laisser alourdir dans vos énergies par vos petites misères, vos petites dualités, vos petites incompréhensions. Ceci est tout de même dans vos possibilités.

Nous vous aiderons et nous vous protègerons afin que les influences extérieures perturbent au minimum votre évolution et la compréhension que vous aurez de vous-mêmes.

Enfants de la Terre soyez heureux, votre mission est merveilleuse. Soyez réellement certains que vous travaillez pour la Lumière, que l’engagement que vous avez pris est un engagement de Lumière et d’Amour. Même si parfois la charge est trop lourde, même si parfois vous avez envie de faire une longue pause, réfléchissez, vous n’avez pas beaucoup de temps pour comprendre, pour vous préparer, pour vous délester de tout ce qui est inutile. Alors réfléchissez !

Vous êtes des privilégiés car vous acceptez d’ouvrir votre conscience à certaines choses que d’autres de vos frères ne peuvent ni ne veulent accepter, vous êtes des privilégiés car vous acceptez notre existence, vous acceptez que nous puissions vous guider, vous acceptez que nous soyons près de vous, vous acceptez que la vie ne se limite pas à cette planète Terre, vous acceptez que la vie ait pris forme dans tout l’Univers. Beaucoup de vos frères ne peuvent ni ne veulent accepter tout cela, ils acceptent ce qu’on leur a appris, ce qu’on leur a inculqué, car ils sont encore tellement endormis qu’ils ne sont pas capables de penser par eux-mêmes, de ressentir par eux-mêmes, de vibrer dans une énergie très puissante. Ils sont encore des moutons à qui l’on fait faire tout ce que l’on veut.

Qui fait faire tout cela, à cette humanité encore endormie ? Ce sont aussi des maîtres mais pas les vôtres.

Sur un monde, tout est bon à apprendre, tous les chemins mènent obligatoirement à des prises de conscience. Certains êtres humains, tout du moins pendant une partie de leur vie, ont pris de très mauvais chemins, des chemins voués à la lumière sombre, puis un jour ils ont perçu une petite lumière qui les a éveillés petit à petit, ils ont pris conscience que leur expérimentation sur ce chemin les détruisait. La conscience a commencé à s’éveiller en eux (la conscience est très importante pour l’évolution spirituelle), et comme les hommes ont toujours le choix, ces êtres ont changé de chemin. Même si une partie de leur chemin a été chaotique, l’autre partie a été très lumineuse. Si elle a été lumineuse, c’est grâce à cette partie chaotique qui leur a fait voir un autre aspect de la vie et qui leur a surtout fait comprendre la vie qu’ils ne voulaient plus avoir. Cela aussi fait partie de la compréhension, de l’acceptation.

Le mot tolérance a de multiples applications. Il faut que vous sachiez que vous avez sur cette magnifique planète mille et une possibilités d’atteindre la connaissance intérieure. C’est une des planètes les plus perfectionnées pour l’étude de la vie avec ses multiples facettes. Actuellement, sur la terre, il y a de multiples personnalités, parce qu’il y a une multitude d’êtres venant de très nombreuses planètes qui ont choisi ce moment spécifique pour venir expérimenter la vie sur ce monde.

Vous êtes un échantillonnage de ces êtres venant de l’espace, des êtres venant d’autres mondes, d’autres sphères, et cependant, vous êtes tous liés par ce qu’il y a de plus puissant dans l’Univers : l’Amour, et nous aimerions dire également la Vie.

Tout ce qui vit est relié dans l’Amour Universel. Alors, il faudrait que vous puissiez dire merci à la Source, merci à vos Frères de Lumière, à vos Guides qui vous ont permis d’expérimenter la vie sur ce monde pendant cette période extraordinaire. Aussi dure qu’elle puisse vous paraître, cette période est extraordinaire, c’est la période où l’humanité va s’éveiller. La seule chose, c’est qu’il faut qu’elle s’éveille suffisamment de bonne heure avant qu’il ne soit trop tard, c’est une des seules règles.

Vous et nous allons œuvrer encore et encore, main dans la main, dans l’unité totale de nos cœurs et de notre Amour. Nous allons œuvrer avec vous pour vous aider à vous transformer afin que vous puissiez être réellement opérationnels dans un avenir très proche, afin que vous puissiez être ce que vous êtes en réalité, c’est-à-dire des êtres solides, conscients de leur responsabilité, conscients de leur Divinité. Il faut que cette conscience de ce que vous êtes vous pénètre totalement et soit en permanence présente en vous. Il ne faut plus que vous vous mésestimiez ou que vous formuliez une critique par rapport à vous-mêmes, par rapport à ce que vous êtes actuellement, par rapport à ce que vous aimeriez être et que vous n’êtes pas encore.

Soyez dans le plus grand respect de vous-mêmes, soyez dans le plus grand respect de la mission extraordinaire que vous êtes venus accomplir sur ce monde. Plus vous vous respecterez, plus vous respecterez la Vie, plus vous vous aimerez, plus vous aimerez la Vie. À ce moment-là, vous serez réellement efficaces pour la mission que nous devons accomplir ensemble pendant cette période spécifique de la planète Terre. Notre mission est de faire passer la planète Terre et tout ce qui vit dans la quatrième dimension, dans une autre réalité à laquelle vous avez droit et à laquelle il faut vous préparer.

Cela est tellement important ! C’est votre cœur qui vous guidera, c’est votre Amour qui vous ouvrira toutes les portes, c’est votre cœur et votre Amour qui feront que maintenant vous travaillerez non seulement dans l’acceptation de ce que vous êtes, mais aussi dans l’acceptation de chacun par rapport à ce qu’il est, en sachant que vous deviendrez tous ce que vous êtes vraiment et dont vous n’avez encore pas totalement conscience, c’est-à-dire des êtres d’Amour travaillant pour l’Amour, des êtres de Lumière travaillant pour la Lumière, des êtres qui se sont incarnés à cette période bien précise dans le temps et dans l’espace pour aider à leur propre transmutation et aussi à la transmutation de leur monde.

Que cela prenne racine en vous, que cela grandisse aussi en vous. Plus cela prendra racine en vous, plus cela grandira en vous et plus la joie grandira en vous. La tristesse s’envolera comme par miracle, les peurs n’existeront plus, elles seront devenues des fantômes inexistants. Pourquoi auriez-vous peur, de quoi auriez-vous peur ? Vous êtes éternels, vous êtes faits d’Amour et de Lumière. De quoi auriez-vous peur, vous êtes indestructibles !

Il faut que vous vous disiez en permanence : "Rien ne peut m’atteindre car je suis Amour, rien ne peut m’atteindre car je suis Lumière, rien ne peut m’atteindre car j’ai la force de la Source en moi". Méditez sur tout cela et ayez une autre conscience de ce que vous êtes. Afin que vous ayez plus facilement conscience de ce que vous êtes, oubliez de temps en temps votre personnalité ou essayez de la transmuter.

Lorsque vous vous regarderez dans le miroir, essayez de percevoir la joie qui est en vous, cette beauté que rien ni personne ne pourra ternir, cette beauté Divine, ce rayonnement. c’est cela votre réalité, le reste n’est qu’illusion, le reste appartient à la terre, le reste est matière périssable, le vêtement qui vous a servi, qui vous sert encore à manifester la vie et à expérimenter la vie sur ce monde.

Nous aimerions encore vous répéter ceci : apprenez à ne voir que le plus beau en toute chose, aussi bien en vous qu’à l’extérieur de vous. Plus vous apprendrez à voir ce qu’il y a de plus beau en toute chose, plus vous créerez la perfection en vous, et de ce fait, petit-à-petit, vous aiderez à créer la perfection et la beauté dans votre monde.

Ce qui est le plus important dans vos échanges, c’est qu’ils génèrent des prises de conscience. À ce sujet, nous voudrions vous dire que la même expérience vécue par chacun d’entre vous pourra être vécue à des niveaux de conscience totalement différents, avec des conclusions totalement différentes quant à l’enseignement que vous pourrez en tirer. Nous allons expliquer cela plus clairement.

Chaque expérience correspond, pour chacun d’entre vous, au niveau de conscience où il se trouve à l’instant où il vit l’expérience. La même expérience vécue huit jours avant ou un mois après pourrait avoir des conséquences totalement différentes par rapport à votre éveil de conscience.

C’est pour cela qu’il est important de communiquer entre vous les expériences que vous avez pu vivre, et qu’il est également important de communiquer ce qu’elles vous ont apporté, ce que vous en avez tiré comme enseignement. Il ne faut pas oublier que toute expérience, tout vécu quel qu’il soit, à quelque niveau de conscience qu’il se situe, est en fait toujours un enseignement grandement profitable pour celui ou pour ceux qui le vivent.

Parfois vous faites des erreurs ou des maladresses. Il ne faut pas oublier que nous sommes présents auprès de vous, parfois nous vous guidons dans telle ou telle direction afin que vous ayez tel ou tel comportement qui puisse mieux vous faire prendre conscience de ce que vous avez à travailler. Une maladresse de votre part peut aussi être inspirée par nous. Cela peut vous sembler étrange, peut-être même révoltant, mais cela est nécessaire. Comment voulez vous prendre conscience de ce que vous avez à travailler si vous ne trébuchez pas ! Donc afin que vous puissiez avoir conscience de certaines de vos erreurs, il faut que vous les commettiez.

De toutes façons, toute erreur est profitable (comme nous l’avons dit), cela vous ouvre automatiquement des portes, à moins que vous ne soyez encore complètement endormi. Cela n’est pas votre cas car vous vous éveillez chaque jour davantage. Nous sommes heureux car nous savons que maintenant vous allez comprendre de mieux en mieux et que vous allez pouvoir progresser de plus en plus sur le chemin qui est le vôtre et qui s’appelle le chemin de la Sagesse et de l’Amour.

Dans votre vie actuelle il y a des hauts, des bas, des moments de grande joie, des moments de grande fatigue, de grande tristesse, des moments de grande impatience, et également des moments de rejet par rapport à ce que vous vivez.

Lorsque quelque chose ne va pas comme vous le désirez dans votre vie, dites-vous que vous êtes en bas de la montagne. Il vous suffit d’avoir la volonté, la conscience de remonter vers la cime, de vous y reposer un long moment afin d’y retrouver les forces qui vous permettront de descendre pour mieux remonter.

Il en va ainsi toute une vie, il en va ainsi pendant plusieurs vies, mais pendant toutes ces montées et ces descentes un immense travail s’accomplit, un immense travail par rapport à vous-même, par rapport à la vie, par rapport à vos frères, par rapport à tout ce qui vous entoure. Plus vous monterez, plus vous descendrez, plus votre conscience grandira. Puis un jour vous ne verrez plus que la Lumière, le paysage sera différent, vous aurez atteint votre but, vous aurez accompli le programme préétabli pour votre mission sur la Terre.

Ne soyez pas impatients. Nous savons que l’appel est profond pour beaucoup d’entre vous et nous voulons simplement vous dire ceci : votre mission sur la Terre est magnifique, appréciez chaque seconde de vie, ne vous révoltez pas contre l’adversité, appréciez ces moments inoubliables. N’oubliez pas que chaque jour vous écrivez l’histoire de votre vie, et lorsque vous nous rejoindrez vous nous ferez le récit de toutes ces merveilleuses choses que vous avez accomplies, de l’immense Amour que vous avez pu donner, des grandes joies que vous avez éprouvées, de vos échanges si profonds.

Tout cela est précieux, alors nous vous demandons vraiment : appréciez ce bonheur, appréciez cette vie, ne vous affligez pas, cela n’est pas nécessaire car lorsque vous comprendrez le but réel, il n’y aura plus aucune affliction, il n’y aura que joie et il y aura une grande force en vous pour accomplir jusqu’au bout votre mission et votre évolution.

Nous voudrions vous dire ceci : vous êtes certes nos frères (et cela vous le savez). À certains niveaux vous êtes des êtres réalisés, mais si vous êtes venus sur Terre, c’est encore pour apprendre, apprendre à un autre niveau de conscience, apprendre, apprendre, toujours apprendre. C’est la loi de la Vie.

Apprendre c’est connaître, connaître c’est évoluer, évoluer c’est devenir sage, être sage c’est aimer. Apprendre est la plus belle chose que vous puissiez faire.

Chaque jour vous offre cette immense possibilité d’apprendre. Vous avez aussi une grande chance, c’est de pouvoir apprendre les uns des autres. Vous commencez à avoir la sagesse de vous comprendre, de vous accepter, de vous aimer tels que vous êtes les uns les autres, vous commencez à avoir la sagesse de vous montrer tels que vous êtes, et cela c’est aussi apprendre à être vrai, apprendre à donner.

Plus vous vous dépouillerez des contraintes inutiles, plus vous aurez la certitude de notre présence et vous nous ressentirez.

 

Le thème de la tolérance a une immense importance pour votre propre évolution et par rapport à la façon dont vous conduirez votre vie.

La tolérance s’applique d’abord à soi-même. L’être humain n’est fait que d’interdits. Bien sûr il faut des règles par rapport à la vie, et il faut les suivre afin de vivre en harmonie avec les autres et surtout avec soi-même. Par rapport à vous-même, il faudrait d’abord que vous essayiez de voir tous les interdits de votre vie, tout ce que vous vous interdisez ou ce que la société et votre éducation vous interdisent, et faire une analyse. Vous découvririez à ce moment-là qu’il y a des interdits que vous devez absolument respecter parce qu’ils font partie de l’évolution et des lois Divines. Mais il y a aussi une foule d’interdits qui sont des charges inutiles qui vous empêchent de vous ouvrir, de comprendre, de vous comprendre vous-même mais aussi de comprendre les autres.

En fait, toute intolérance, toute dualité viennent essentiellement de l’incompréhension, viennent aussi des peurs générées par ce que vous ne connaissez pas de vous-même et surtout des autres. L’intolérance, c’est aussi l’ignorance, l’ignorance de ce que vous êtes, tout simplement l’ignorance de la vie.

Certes vous vivez votre vie, pour beaucoup vous la vivez intensément, vous pensez la vivre le mieux possible ou parfois même très bien, vous pensez même avoir acquis certaines données importantes qui vous permettent de vivre harmonieusement ou de dépasser beaucoup de choses, si vous voulez vous comparer aux autres par rapport à ceux qui vous entourent. Et nous, nous vous disons que vous n’avez qu’effleuré la vie, vous n’avez compris qu’une infime partie de votre propre fonctionnement et du fonctionnement de tout ce qui vous entoure.

Vous commencez tout juste à vous rendre compte que vous faite partie du Tout et que vous êtes inséparables de ce Tout. À partir du moment où vous voulez séparer une personne d’une autre ou une partie de cet immense corps que forme l’humanité, vous êtes dans l’ignorance.

Il n’est pas facile pour vous de comprendre à quel point vous êtes un, un et indivisible, un dans l’énergie, un dans l’Amour, un dans l’évolution. Un être, par la compréhension qu’il a de lui-même, par la compréhension qu’il a du Tout, peut faire considérablement évoluer ce qui l’entoure à condition que cette compréhension ne soit pas une fausse compréhension dictée par l’ego qui lui fait penser : je suis évolué, j’ai tout compris, je n’ai aucun ego spirituel, pour moi tout est parfait.

Lorsque vous serez réellement parfait (et cela ne sera pas demain, croyez-le), disons plutôt lorsque vous commencerez réellement à intégrer des notions de Sagesse, il y a beaucoup de choses que vous ne direz plus, que ce soit par rapport à vous-même ou par rapport aux autres. Vous serez en perpétuelle recherche, en perpétuelle transformation. Imaginez-vous simplement que vous êtes un musicien, que ce musicien doit présenter un concours, celui du meilleur artiste, du meilleur musicien. Pour arriver à ce but, chaque jour vous allez travailler le morceau que vous présenterez et vous le travaillerez encore et encore. Plus vous le travaillerez, plus vous ressentirez encore l’imperfection.

Vous désirez toucher au sublime dans la perfection mais plus vous approchez de cette perfection, plus cette perfection s’éloigne. Cependant, un jour vous y arriverez. Pour ceux qui écouteront le musicien, ils auront un choc à l’écoute de cette perfection et ils diront : il n’y a pas plus bel artiste, il a joué son morceau divinement bien. Cependant, au plus profond de son âme, l’artiste sait, même s’il est satisfait sur l’instant, qu’il devra travailler sa partition encore et encore.

La perfection n’est pas de ce monde, la perfection n’est pas de la troisième dimension. Vous pouvez prétendre atteindre la perfection dans des dimensions beaucoup plus subtiles. Nous aimerions vous dire aussi que la Sagesse n’est pas de ce monde. Même si vous la touchez, si vous l’approchez de si près que vous aurez l’impression de la saisir, de la comprendre, de l’intégrer, vous n’atteindrez pas la Sagesse dans la troisième dimension. Vous vous en approcherez de plus en plus, vous paraîtrez immensément sage pour ceux qui n’ont aucune notion, aucune conscience de cette Sagesse, mais par rapport à la Réalité Divine, elle sera encore bien loin de vous.

Nous ne vous disons pas cela pour vous décourager, au contraire, nous vous disons cela pour vous stimuler, pour vous faire comprendre que le travail que nous faisons ensemble ne s’arrêtera jamais. Il s’arrêtera momentanément lorsque vous aurez laissé votre véhicule de manifestation, mais il reprendra à un autre niveau, toujours plus haut, toujours plus beau. Pour atteindre la perfection Divine, il y a encore des éons de compréhension, de travail, d’Amour mais vous avez l’éternité.

Donc pour en revenir à la tolérance, il faut tout d’abord que vous vous surveilliez, que vous essayiez de comprendre pourquoi vous êtes intolérant par rapport à telle personne, par rapport à tel comportement ou tel groupe d’individus ou peut-être même de groupe spirituel. Analysez toujours le pourquoi de votre fonctionnement, le pourquoi de la dualité ou de l’incompréhension vis-à-vis de telle personne, vis-à-vis de telle situation.

Posez-vous la question : Pourquoi est-ce que je réagis comme cela ? Que suscite réellement cette situation en moi ? Peut-être aurez-vous la réponse, peut-être faudra-t-il encore et encore vous poser la question jusqu’au jour où enfin vous aurez une réponse, mais cette réponse débouchera encore sur un pourquoi, et à force de vous poser la question pourquoi, vous arriverez réellement à faire un travail conséquent sur vous.

Qu’est-ce que le jugement ? Qu’est-ce que l’intolérance ? Nous allons simplement vous dire : pour ne pas juger, pour ne pas être intolérant, le mieux c’est de ne pas trop en parler, mais d’agir de façon à mieux vous comprendre dans telle ou telle situation.

Plus vous parlez de jugement ou d’intolérance, plus il vous arrive de générer de l’incompréhension par rapport à vous-même ou par rapport aux autres. Nous voulons dire que celui qui émet telle ou telle parole dans le sens de la constatation, sans aucun jugement, peut être dans l’incompréhension par rapport à la réaction de l’autre qui aura pris ses paroles pour un jugement. Alors travaillez simplement pour ne plus revenir sur ce jugement ou cette tolérance, travaillez simplement en fonction de vos capacités du moment, en fonction de vos possibilités de compréhension et aussi en fonction de votre lâcher-prise.

Si une situation n’est pas conforme à ce que vous en espérez sur le moment, détournez-vous tout simplement. Au lieu de vous confronter à cette situation, détournez-vous en disant : "Je ne suis prêt ni à affronter cette situation ni à la comprendre. Peut-être plus tard pourrai-je dépasser certains préjugés, dépasser certaines incompréhensions. Pour l’instant je ne suis pas prêt, alors je me détourne de ce problème, il ne m’appartient pas."

Chaque fois que vous êtes en conversation avec telle ou telle personne, vous pouvez être en jugement sans vous en rendre compte. À partir du moment où l’autre personne ne conçoit pas les choses de la même façon que vous, vous pouvez être en jugement. Nous vous parlons de cela pour vous montrer l’immense complexité du jugement.

Pour une personne une chose sera facile et pour une autre, elle sera inacceptable. Voyez comme il est difficile d’harmoniser les êtres tant qu’il n’y a pas une ouverture d’esprit suffisante, une ouverture de conscience élevée.

La seule chose que nous vous demandons c’est d’apprendre à mieux vous connaître, à mieux maîtriser vos états passionnels, vos peurs, vos états affectifs, vos pensées, vos paroles. C’est un programme tellement immense qu’il faut prendre une chose après l’autre. Si vous voulez tout prendre à bras le corps, il y aura automatiquement beaucoup de choses qui vous échapperont.

 

Nous allons parler de votre Divinité (la Présence Divine en vous) et de ce que nous sommes. Il faut que vous compreniez qu’en vous, il y a deux réalités :

- La première réalité est une Réalité Divine qui a fait le sacrifice de s’incarner dans la matière afin de pouvoir la transcender, l’élever vibratoirement sur des octaves supérieures ou des fréquences supérieures.

- L’autre réalité est le petit moi, le "moi je" que vous employez en permanence. Ce petit moi a une grande utilité dans votre vie au quotidien, car c’est lui qui vous permet d’expérimenter et d’enrichir aussi de cette façon votre Soi Divin, votre conscience la plus élevée. Toute expérimentation grandit le Tout.

Lorsque vous êtes venus sur ce monde, vous avez décidé de prendre ce véhicule de manifestation. Votre Soi Divin est là en attente, il vous regarde vivre, agir, parfois il vous fait quelques petits appels en disant : "J’existe, prends conscience de Ma présence en toi, prends conscience aussi de l’aide que Je peux t’apporter". Cependant, dans son immense Sagesse, la Présence Divine en chacun d’entre vous ne se manifeste pas comme vous le souhaiteriez, car elle vous laisse libres. Sa seule préoccupation, c’est de travailler sur un autre plan, sur un plan vibratoire général. Son travail est également de vous élever chaque jour davantage vers les sommets de votre propre conscience.

Ce qu’il faut aussi que vous compreniez, c’est que vous devez créer l’unité. À partir du moment où vous avez pris conscience que la Divinité est en vous, que votre Soi Supérieur dirige ou pourrait diriger votre vie, vous recréez l’unité avec la partie humaine qui a une grande utilité. Autrement le Créateur, dans sa grande Sagesse, n’aurait pas créé cette partie de personnalité humaine.

Donc lorsque vous aurez créé l’unité entre la personnalité humaine et le Soi Supérieur (ou la Divinité en vous), vous serez à nouveau un être complet, un être entier, un être qui a acquis la conscience d’appartenir au Tout, un être qui entre en résonance avec l’Univers, un être qui a la conscience de ce qu’il est en ce monde, du travail qu’il a à accomplir et aussi de ce qu’il est dans ses multidimensionnalités, ce qu’il est et représente dans l’Univers.

Nous vous avions dit à maintes reprises que vous étiez totalement différents de ce que vous pensiez être. Vous pensez qu’en chacun de vous se trouve cette Partie Divine, cette étincelle de Dieu. Cela est dans votre conscience intellectuelle mais n’est pas encore réalisé dans votre vie au quotidien, vous ne l’intégrez pas, vous pensez certaines choses et vous êtes dans l’incapacité de les intégrer.

Pourquoi êtes-vous dans l’incapacité d’intégrer ce que vous pensez, ce en quoi vous croyez ? En raison de certaines énergies et de ce que vous avez généré dans cette existence. Vous avez mis entre le petit moi et le Soi Supérieur (ou la Présence Divine), une quantité énorme de voiles, parce que le petit moi veut faire cavalier seul, veut totalement vivre ses expériences.

Cependant, même chez l’être le plus ancré dans la matière, la présence Divine se manifeste, même s’il n’en a pas conscience. Elle se manifeste en permanence en chacun de vous, mais les voiles vous cachent tout ce qu’elle a à vous dire. Si elle ne se manifestait pas, vous ne pourriez pas vivre. Dans sa grande Sagesse, dans sa grande humilité et dans son immense Amour, elle n’interfère pas, Elle n’interfère pas dans vos comportements sauf si vous le lui demandez.

Cependant elle agit vibratoirement, elle agit par petites touches, par petites doses, pour vous réveiller. C’est comme si de temps en temps une autre partie de vous-même vous tapait sur l’épaule en disant : tu n’es pas seul, J’existe, Moi aussi je suis toi, regarde-moi, prends conscience de ma réalité, et toi et moi ne ferons plus qu’un, toi et moi pourrons réellement appliquer l’Amour Inconditionnel, toi et moi pourrons faire le travail que nous sommes venus accomplir sur ce monde, toi et moi pourrons enfin nous connecter à l’Univers. Lorsque tu auras pris conscience de ma présence, tu auras pris conscience de l’Univers, il n’y aura plus de séparation.

La séparation n’est que dans votre ignorance. Vous retrouverez l’unité que vous n’avez jamais perdue mais que vous avez oubliée, l’unité qui est en vous mais que vous ne savez plus activer.

Votre Soi Divin faisant partie du Tout est connecté avec ce que nous sommes, nous vos Frères de Lumière, nous vos Guides. Ce que nous aimerions vous dire c’est que nous sommes tous solidaires, que nous ne pouvons pas marcher les uns sans les autres, mais que nous pouvons vous apporter la possibilité de vous éveiller et de concrétiser cet éveil afin que vous vous fondiez dans votre Divinité.

Vous n’avez qu’une toute petite conscience de votre Divinité, vous n’avez qu’une toute petite conscience de ce que nous sommes, même si parfois, suivant votre demande, vous avez la réponse à ce que vous avez demandé, vous avez l’aide que vous avez demandée. Vous n’avez tout de même qu’une toute petite idée de ce que nous pouvons être, de ce que vous pouvez être, de la puissance qui demeure en vous et de la puissance qui demeure en nous.

Il faut que nous ménagions votre véhicule de manifestation. Vous avez tout un système énergétique, vous avez tout un système nerveux qui sont très fragiles, et si votre Soi Supérieur se manifestait à vous sans précaution et sans sagesse, il vous détruirait assurément. Si nous nous manifestions à vous d’une façon beaucoup plus forte, nous vous détruirions aussi assurément, nous pourrions vous détruire nerveusement et nous pourrions aussi vous détruire énergétiquement. Vous ne pouvez pas savoir à quel point la puissance spirituelle est importante !

Tout vous sera donné en fonction de votre développement. Il sera donné à chacun suivant son avancement, car si nous voulions forcer la dose, ce serait irrémédiable pour la destruction de votre corps. Donc nous sommes en fait l’aide nécessaire pour vous élever vibratoirement, pour vous enseigner, pour éveiller votre conscience.

Petit à petit, au travers de l’outil qui vous est commun, qui vous est connu, c’est-à-dire au travers de la parole de notre canal, nous pouvons formuler certaines données, certaines explications. Même si parfois ces formulations ne sont pas bien comprises, bien intégrées, cela n’a pas d’importance car nous recommençons mais pour l’instant, comme vous n’êtes vibratoirement et nerveusement pas encore prêts à supporter ce qui est à l’intérieur de vous-mêmes et à supporter ce que vous recevez de l’extérieur, nous sommes là pour vous aider.

Nous allons vous parler de ce que les êtres humains ont appelé les combustions spontanées. Essayez de réfléchir à ce que cela veut dire.

Cela veut simplement dire que l’énergie considérable générée par la Divinité s’est manifestée pour diverses raisons. Les voiles qui séparaient la réalité humaine de l’immensité spirituelle se sont subitement envolés et comme la conscience n’était pas prête à vivre cela, le corps a été consumé. C’est pour cela que dans l’avancement spirituel, il faut avancer un pied après l’autre, il faut monter une marche après l’autre, jamais trop vite et cependant jamais trop lentement, chacun a son rythme. Lorsque vous avez intégré, compris certaines données, il faut aller de l’avant pour en intégrer, en comprendre de nouvelles.

 

Ce que nous aimerions vous demander, c’est de comprendre ce qu’est réellement l’humilité, de vous ouvrir à cette humilité. L’humilité est la Lumière. Cependant, il y a aussi la fausse humilité. Vous avez l’impression d’être humble, mais ce n’est que l’impression car votre comportement prouve le contraire.

Essayez aussi de vous poser la question : que représente pour moi l’humilité, comment est-ce que je vis cet état d’humilité ? Ai-je besoin de m’affirmer par rapport aux autres, ai-je besoin de m’affirmer par rapport à moi-même ? Ai-je besoin, pour vivre, d’imposer ce que je suis à moi-même et aux autres ?

Lorsque vous comprendrez la subtilité de l’humilité, votre cœur débordera de joie, car l’humilité rend heureux.

Être humble, n’est pas s’effacer devant l’autre
Être humble, c’est laisser s’exprimer l’autre
Être humble, c’est être sans dominer.

L’humilité est la porte grande ouverte sur l’Amour inconditionnel, celui que chacun de vous attend avec impatience, celui que chacun de vous désire voir se manifester dans son comportement, cet Amour inconditionnel qui est si puissant en vous mais que vous ne laissez pas s’exprimer comme il le devrait.

Posez-vous de nouveau la question pourquoi ? Pourquoi  est-ce que je ne laisse pas s’exprimer cet Amour Inconditionnel alors qu’il est si puissant ? Vous aurez mille et une réponses, peut-être ces réponses vous feront-elles mieux comprendre ce que vous êtes.

Nous voudrions aussi vous dire d’être vigilants avec vous-mêmes. Il y a de très puissantes énergies, dans les deux sens (quoique ce ne soit pas réellement exact). Il y a certes des énergies considérables émises par ce que nous appelons la lumière sombre qui parfois et même souvent vous déstabilisent, que vous en ayez conscience ou non, mais il y a aussi les énergies de la vraie Lumière, les énergies émanant du Souffle Divin, ces énergies de transformation qui, quoi que vous fassiez, vous pénètrent et vous transforment jusque dans la moindre de vos cellules. Il faut laisser pénétrer ces énergies-là en vous, il faut nettoyer votre temple intérieur afin qu’elles vous aident à mieux vous comprendre, afin qu’elles vous aident à avancer beaucoup plus vite, à accomplir votre transformation.

Parfois vous êtes stoppés dans votre élan, vous êtes stoppés par vos propres incompréhensions, vos désirs, votre souffrance. Il faudra apprendre à faire table rase de tout ce qui n’est pas utile, de toutes ces petites incompréhensions, de toutes ces limitations, de toutes ces petites vexations.

Ne vous encombrez plus de ce qui n’est pas nécessaire, ayez un autre regard sur vous-même et sur la vie, essayez d’être le moins possible en dualité avec vous-même et avec les autres, cela est considérablement important.

 

Depuis de longues années nous avons cheminé à vos côtés. Nous allons un petit peu vous expliquer comment se fait cet enseignement hors dimensions.

Lorsque vous êtes sur Terre, des instituteurs vous instruisent dans les petites classes, puis ce sont des professeurs qui continuent à vous enseigner lorsque vous passez dans les grandes classes. Un instituteur vous apprend à lire, à écrire, à compter. Pour vous apprendre à lire, à écrire, à compter, il faut établir des bases que vous puissiez comprendre, que vous puissiez retenir, que vous puissiez intégrer. L’enfant mémorise des associations de mots, mémorise des associations de chiffres.

Comme les instituteurs, nous vous enseignons, nous vous répétons les mêmes choses afin que vous puissiez les mémoriser. Plus vous arriverez à mémoriser de petits bouts de notre enseignement, plus vite vous arriverez à les mettre en pratique. Mémoriser ne veut pas dire "retenir par cœur". Ce que nous voulons dire, c’est associer pour pouvoir intégrer. C’est pour cela qu’inlassablement nous continuons à vous instruire afin qu’une phrase associée à une autre puisse vous projeter dans un nouvel état de conscience. Ce sont en fait comme de petites marches que nous mettons sous vos pieds afin que vous puissiez vous hisser toujours plus haut au niveau de votre compréhension, au niveau de la compréhension que vous avez de vous-mêmes, et surtout au niveau de la compréhension que vous avez de la vie.

*

Nous allons maintenant vous parler de l’enseignement que nous vous avons diffusé semaine après semaine, mois après mois, année après année. Nous l’avons voulu ainsi, c’est-à-dire sans donner trop de détails par rapport à certains thèmes, par rapport à certaines parties de l’évolution humaine ou de votre propre évolution, car l’humanité n’était pas encore prête (et ne l’est toujours pas) à accepter certaines données du problème, à accepter aussi ce qu’elle est réellement, ce que les hommes sont réellement. L’humanité est encore trop dans l’ignorance, l’humanité est encore trop dans la naïveté. Les êtres humains sont trop malléables, trop manipulables par des forces dont ils n’ont même pas conscience. Ils sont souvent le jouet d’illusions, parfois de leurs propres illusions, et malheureusement trop souvent d’illusions dues à des êtres beaucoup plus habiles, beaucoup plus conscients, mais n’étant pas dans la lumière.

Nous vous avons donné cet enseignement par doses homéopathiques (comme vous le dites sur Terre). C’est une façon beaucoup plus sûre, beaucoup plus efficace, de pouvoir vous faire petit à petit prendre conscience, sans heurts, de ce que vous êtes, et cependant nous avons déjà heurté tellement et tellement de vos frères humains !

*

Nous allons rajouter ceci : la transformation de ce monde et la vôtre vont aller en s’accélérant de plus en plus. Lâchez prise à tout ce qui est inutile dans vos existences, à tous les petits problèmes qui la compliquent et qui vous freinent, allez de l’avant, essayez de plus en plus de découvrir ce que vous êtes, essayez de plus en plus de vous retrouver, de nous retrouver, de vous relier à l’essentiel, de vous relier à ce que nous sommes. Vous aurez des impulsions, des certitudes, des nouvelles compréhensions, vous aurez des bouffées d’Amour qui parfois vous sublimeront, vous aurez par moments une lucidité considérable par rapport à la vie, par rapport à vous-mêmes, vous aurez des joies profondes, des joies encore inconnues par vous, vous aurez tous ces cadeaux et bien d’autres encore.

Nous ne parlons pas seulement de vous, nous parlons des êtres humains qui s’ouvrent à une autre conscience, des êtres humains qui acceptent leur appartenance à l’Univers, des êtres humains qui acceptent toujours de mettre la barre plus haut dans la compréhension et dans l’acceptation de la vie. Ne vous limitez jamais en quoi que ce soit, ouvrez toujours de plus en plus votre champ de compréhension, d’investigation. Si vous vous limitez, vous vous freinez, cela est important. Soyez toujours à l’écoute de vous-mêmes et de la vie, acceptez tout ce qui est nouveau, même ce qui parfois vous dérange. C’est dans l’acceptation permanente de votre propre transformation, c’est dans l’acceptation permanente de votre devenir que vous changez vous-mêmes et ferez changer la vie.

Cultivez de plus en plus la douceur en vous, cela vous évitera de manifester la violence. Dialoguez de plus en plus avec vos familles, avec vos relations, mais que ces dialogues soient constructifs. Nous parlons de dialogues entre parents et enfants essentiellement, entre parents entre eux, entre amis, même entre collègues de travail, mais que ces dialogues soient des dialogues constructifs, nous le répétons, sinon il vaut mieux s’abstenir.

L’ego de chacun sera stimulé par des énergies difficiles, donc à ce niveau-là aussi soyez vigilants. Vous pourrez parfois vous entendre dire des paroles qui ne sont pas le reflet de votre pensée ; n’oubliez pas que les immenses turbulences qui se manifestent actuellement sur votre monde sont aussi pour vous très perturbantes.

Continuez à marcher bravement sur la route et sachez que souvent, nous vous prenons la main. Même si vous ne nous sentez pas à vos côtés, sachez que nous sommes présents. Nous sommes présents pendant les moments les plus difficiles de votre existence, nous sommes également présents pendant ses moments les plus heureux, nous sommes présents pendant ses moments créatifs, nous sommes présents chaque fois que vous en avez besoin.

Nous vous disons de vivre l’instant sans trop vous préoccuper de ce que sera demain. Il faut que vous compreniez que votre lendemain peut changer suivant votre état de conscience et suivant la programmation que vous aurez faite de la réalité que vous désirez vivre. Vous pourriez nous dire : ce n’est pas tout à fait comme cela que nous percevons la vie car nous vivons la réalité au quotidien, et ce n’est pas forcément la réalité que nous avons envie de vivre au travers de tous nos soucis, au travers de toutes nos difficultés. Nous aimerions vous répondre que tous les soucis, toutes les difficultés, n’ont pas de réalité, mais nous avons trop d’amour pour vous pour pouvoir affirmer cela. Pour nous ils n’ont pas de réalité, pour vous ils en ont une.

Vous n’avez aucune conscience de ce que vous allez vivre dans cinq minutes, de ce que nous allons vous demander de faire dans un quart d’heure, de ce que vous allez faire pendant votre sommeil. Ne projetez pas en permanence vos angoisses devant vous. Vous traînez des angoisses de ce que vous avez pu vivre, et parfois mal vivre, et si vous vous les projetez encore devant vous, vous serez totalement étouffés par des angoisses qui n’ont en fait aucune réalité.

Le souci que vous vous faites en permanence est la projection d’une réalité illusoire, puisque cette réalité ne s’est pas encore accomplie. N’oubliez pas la puissance de votre esprit. Vous pouvez donner à votre vie telle ou telle direction en fonction de vos pensées, de vos désirs, et c’est pour cela que nous vous disons de ne pas créer une réalité négative, de toujours projeter devant vous un futur merveilleux pour le créer jour après jour et qui se réalisera. Nous voudrions vous dire que même si vous deviez traverser une tempête terrible, vous pourriez passer au travers de cette tempête sans en être le moins du monde affectés, uniquement si vous avez choisi votre réalité. En choisissant une réalité positive, vous vous créez comme un vêtement imperméable à toutes les réalités qui vous entourent et qui automatiquement interfèrent avec la vôtre. Alors devenez imperméables aux réalités qui ne sont pas les vôtres, à celles que vous n’avez pas choisies ; de ce fait, vous passerez toujours librement au travers de la vie.

Nous voudrions aussi vous dire qu’il faut être prévoyants et non pas insouciants. Nous vous disons ceci parce que votre monde est en immense turbulence, qu’il faut que vous puissiez prévoir les désagréments que peuvent occasionner ces turbulences dans votre vie sans leur donner une importance primordiale. Il faut que vous sachiez certaines choses et que vous agissiez avec ce savoir.

Il est également mauvais de se mettre la tête sous le sable en disant : "Mon avenir ne m’occasionnera aucune tourmente puisque je le crée suivant ma propre réalité". Dans un sens vous avez absolument raison, mais n’oubliez pas que si vous n’êtes pas suffisamment forts, l’avenir de tous ceux qui sont autour de vous, de vos frères, de la planète toute entière aura automatiquement des retentissements sur le vôtre. C’est dans ce sens-là que nous vous disons d’être vigilants et de prendre certaines précautions. Nous ne vous disons pas cela pour vous apeurer, car c’est tout à fait à l’opposé du but de notre enseignement. Nous vous le disons simplement pour vous enseigner sur les autres réalités qui vous entourent.

Dans tout ce que vous ferez, il faudra enlever toute émotion, tout émotionnel négatif, tout émotionnel gérant des peurs. Nous espérons que nous nous sommes bien fait comprendre par rapport à la différence entre projeter sans arrêt devant soi un avenir difficile avec toutes les conséquences que cela peut entraîner dans votre vie, et se mettre la tête sous le sable en disant : "Peu importe ce qui doit arriver, je ne veux pas le savoir". Dans la vie, il faut toujours être au courant des aléas pour pouvoir mieux les affronter le cas échéant, et si ces aléas ne se produisent pas, remerciez simplement le Père de la grâce qu’il vous a faite d’écarter de votre chemin certaines expériences difficiles.

*

Votre comportement actuel nous fait penser à celui d’êtres qui voudraient connaître la fin d’un livre avant même de l’avoir commencé. Vous aimeriez tellement avancer, tellement comprendre ! Mais vous oubliez parfois le petit point, la petite virgule, le petit détail qui vous feront croire que vous avez compris alors que vous n’aurez eu qu’une ébauche de compréhension. Vous pensez parfois avoir compris par rapport à certains exercices que nous vous avons demandés, par rapport à votre comportement vis-à-vis de vous-mêmes et vis-à-vis des autres, vous croyez avoir fait deux pas en avant alors que souvent vous reculez d’un, voire de deux pas.

Donc nous ne pouvons vous donner qu’en fonction de ce que vous pouvez intégrer, de ce que vous pouvez comprendre par rapport à votre avancement actuel. Certes, nous aimerions réellement que vous alliez beaucoup plus vite, nous aimerions pouvoir vous donner encore et encore afin que vous puissiez progresser mais par moments vous êtes à saturation. C’est comme si vous faisiez une indigestion spirituelle de tout ce que vous absorbez et qui est mal digéré, mal intégré et parfois mal compris.

Parfois nous aimerions reprendre notre enseignement presque depuis le début pour vous faire réviser, afin que vous compreniez exactement le point, la virgule, le mot manquant. Mais vous voulez toujours plus, vous voulez toujours aller plus vite. C’est pour cela que parfois nous faisons en quelque sorte du sur place, que nous délivrons un message mais que nous ne vous faisons pas "travailler" d’une façon ou d’une autre. Si nous faisons ce sur place, c’est parce que nous savons qu'en ce qui concerne votre conscience et vos énergies vous n’êtes pas en mesure de continuer, d’aller plus vite, d’aller plus loin.

Ce n’est pas une constatation négative que nous faisons, nous essayons simplement de remettre les choses à leur juste place, de leur donner leur juste valeur.

*

Nous aimerions que vous parliez beaucoup plus de l’enseignement que nous vous donnons, que vous preniez une phrase ou un thème afin de pouvoir échanger par rapport à cette phrase, à ce thème. Si vous faisiez cela, nous sommes certains que vous pourriez aller beaucoup plus vite dans votre cheminement.

Il ne suffit pas simplement de vous contenter de lire tout ce que nous vous transmettons. Il ne faut pas que cet enseignement soit simplement digéré, il faut qu’il soit intégré. Ce n’est pas en vous disant : "Ce que je lis est très beau et très agréable", que vous arriverez réellement à avancer, à mieux comprendre, à mieux vous comprendre.

*

L’humanité va beaucoup bouger à tous points de vue, mais il y aura une partie qui restera statique, trop difficile à bouger car ne voulant pas comprendre, trop ancrée profondément dans la matière.

Pour tous ceux qui voudront s’élever, qui voudront comprendre et se transformer, cela ira de plus en plus vite, parfois même cela ira tellement vite qu’ils auront envie de dire : "Stop, pas si vite, nous ne pouvons pas comprendre, nous ne pouvons pas tout intégrer et pourtant nous le désirons tellement ! ".

Cela fait longtemps que nous sommes près de vous, que nous vous enseignons toujours la même chose. Certes, si vous regardez dix ou quinze ans en arrière, vous vous rendez compte que vous vous êtes grandement ouverts, que vous avez intégré, assimilé beaucoup de choses, mais nous aimerions que cela aille encore plus vite, que vous ne restiez pas englués en vous-mêmes, englués dans vos petits problèmes.

Tant qu’une leçon n’est pas comprise, tant qu’une leçon n’est pas totalement intégrée, nous ne pouvons pas passer à une autre leçon, cela ne sert à rien. Réfléchissez à tout cela. Dans tout ce que nous vous disons, il y a matière à réflexion, à grande réflexion.

Depuis que nous sommes près de vous, depuis toutes ces années, nous vous avons donné tous les éléments pour atteindre la Sagesse de cette troisième dimension, la Sagesse d’un premier niveau. La Sagesse de ce premier niveau de troisième dimension est un niveau merveilleux, et il n’y a pas des millions et des millions d’êtres humains qui y arrivent.

Encore faut-il savoir ce que représente réellement la Sagesse pour chacun de vous, car chacun de vous a sa notion tout à fait personnelle de la Sagesse. Cela aussi est à travailler, à comprendre. La Sagesse pour l’un ne sera pas la même pour l’autre, et pourtant la Sagesse n’est qu’une ! La vraie Sagesse a le même visage pour tout le monde, elle ne s’applique pas différemment à telle ou telle personne, la vraie Sagesse n’est qu’une, du moins la vraie Sagesse de ce monde de troisième dimension.

*

Depuis que nous travaillons ensemble, vous travaillez sans vous en rendre compte sur plusieurs niveaux de conscience. Dans la même soirée, vous pouvez être sur des niveaux de conscience insoupçonnés par vous, et pourtant tout à fait réels.

Nous allons vous donner un petit exemple : certaines personnes suivent très attentivement tout ce que nous disons, tout ce que nous émettons alors que d’autres se retirent au plus profond d’elles-mêmes dans une sorte de sommeil. En fait, les personnes qui pensent s’endormir travaillent à un autre niveau de conscience, et peuvent aussi travailler avec nous à cet autre niveau de conscience. Donc parallèlement vous pouvez dans la même soirée accéder à plusieurs niveaux de conscience et de compréhension qui vous permettent, qui vous permettront de vous transformer, de mieux comprendre, de mieux appréhender ce que vous êtes, de mieux appréhender la vie.

En fait, dans l’enseignement que nous vous donnons, nous faisons comme un débroussaillage. Ce débroussaillage est nécessaire pour vous éclairer davantage, pour éclairer votre route. Malheureusement, le débroussaillage que nous faisons est souvent remplacé par des pousses importantes que vous mettez devant vous avec toutes vos préoccupations, tous vos doutes, tous vos soucis. Nous débroussaillons et cela repousse jusqu’au jour où vous ne ferez plus rien repousser car vous aurez définitivement compris. Mais petit à petit, les herbes et les broussailles sont moins épaisses, la clarté se fait de plus en plus en vous, et lorsque nous faisons (comme vous les appelez sur Terre) des petits moments de "forcing" pour vous pousser davantage vers l’avant, pour vous pousser davantage dans une certaine compréhension, il y a beaucoup moins de broussailles sur votre route.

C’est pour cela que nous vous disons d’essayer de lâcher prise au maximum, parce que chaque fois que vous entrez en conflit avec vous ou avec d’autres, chaque fois que vous êtes dans la non-acceptation de ce qui vous entoure ou de vous-mêmes, ce sont des broussailles que vous mettez devant vous et qui occultent la Lumière, qui bouchent momentanément le chemin sur lequel nous sommes, le chemin de l’Amour.

*

Nous comprenons vos grandes difficultés existentielles mais cela aussi est merveilleux car ça vous permet de mieux comprendre, de mieux apprendre pour pouvoir mieux restituer. Pour être un bon guide, pour être un bon maître, il faut avoir expérimenté, il faut avoir compris, il faut avoir souffert, il faut avoir aimé, il faut avoir expérimenté la vie sous toutes ses facettes et c’est ce que vous faites. La seule chose que vous devez absolument travailler pour être ce que votre âme désire être, et ce que nous savons que vous deviendrez, la seule clé c’est l’humilité. Si vous n’arrivez pas à travailler cette humilité, à la reconnaître, à la transcender, vous aurez encore à expérimenter difficilement jusqu’à ce que vous compreniez afin de pouvoir vous transformer.

Travaillez le contact avec votre ou vos guides personnels. Cela aussi est important en ce moment. Parlez-lui, parlez-leur, mais surtout dans ce dialogue, essayez de calmer votre mental. Demandez tout d’abord, avant tout échange, une aide pour calmer votre mental. Ensuite visualisez votre guide devant vous (comme faisant partie de vous mais étant cependant à l’extérieur) relié à vous par une belle lumière blanche. Posez-lui d’abord des questions simples et attendez les réponses. Demandez-lui également de se manifester à vous vibratoirement. La seule chose qu’il pourra faire très aisément, c’est de vous faire ressentir tout l’Amour qu’il a pour vous. Il est important de prendre de plus en plus contact avec vos guides, vous les oubliez beaucoup trop souvent. Eux ne vous oublient pas mais ils ne peuvent pas vous aider s’il n’y a pas sollicitation, s’il n’y a pas demande, s’il n’y a pas connexion, s’il n’y a pas d’échange.

Vous avez tous des liens importants dans d’autres dimensions et vous êtes tous importants dans d’autres dimensions autant que vous l’êtes sur Terre, et pourtant parfois sur Terre vous avez l’impression de ne pas exister.

Vous avez tous laissé des êtres chers partout dans l’Univers, mais les êtres chers que vous avez laissés se trouvent souvent très proches de vous dans des vaisseaux. Parfois, vous êtes venus en couple pour vous faciliter la tâche ou parce que la mission est beaucoup plus difficile ou beaucoup plus importante,  parfois vous êtes venus tout seuls, parfois vous avez une nostalgie et un manque profonds, et vous êtes attirés non seulement par les étoiles mais aussi par nous.

Il faut continuer la mission, il faut continuer à diffuser tout ce que vous faites, il faut continuer à montrer l’exemple, il faut continuer aussi à aimer. Il faut que vous arriviez à comprendre la puissance de l’Amour. Nous, nous vous aimons et nous sommes reliés par cet Amour que rien ni personne ne pourra jamais altérer. Vous nous êtes précieux comme nous vous sommes précieux. Nous vous avons dit un jour que vous étiez nos petits soldats de la paix et de l’Amour. En fait, c’est cela ! C’est le personnel au sol comme vous pourriez dire, mais il a tellement d’importance.

Il y a beaucoup de mondes de troisième dimension. Dans tous les mondes de troisième dimension se reproduisent les mêmes schémas, donc un schéma où pour évoluer il a été donné aux êtres une partie de libre arbitre. Ces êtres-là ont accepté de passer par ce travail évolutif, ce travail de dualité. En fait, tous les êtres qui seront des maîtres, des enseignants sur d’autres mondes sont obligés de passer par ces mondes de troisième dimension, car cela leur permet de travailler énormément de choses au niveau de l’Amour, au niveau de toutes les capacités humaines qu’ils doivent toujours transcender, toujours élever.

Bien évidemment tous les mondes de quatrième, cinquième et sixième dimension n’ont absolument pas le même genre de vie que le vôtre, ils ont peut-être moins de liberté car ils n’ont pas le libre arbitre comme vous. Ces mondes-là sont beaucoup plus éthérés, la matière qui enveloppe leur forme physique vibre d’une façon totalement différente de la vôtre.

Lorsque les âmes s’incarnent dans les mondes de troisième dimension, ce sont des âmes très courageuses, ce sont des âmes qui ont accepté ce défi pour pouvoir être encore beaucoup plus fortes, pour pouvoir être des enseignants, des maîtres, des êtres qui pourront enseigner, qui pourront donner.

Votre planète Terre est un joyau dans l’Univers, nous l’avons dit maintes et maintes fois, c’est une planète où il y a une grande diversité, diversité dans la faune, dans la flore, dans tous les minéraux mais aussi une immense diversité chez les humains, parce que sur ces mondes de troisième dimension viennent des êtres, des humanoïdes de sphères totalement différentes les unes des autres, c’est-à-dire de tous les coins de l’Univers. Même des êtres d’un certain degré d’évolution veulent expérimenter la matière, veulent expérimenter la vie de troisième dimension, mais veulent surtout expérimenter l’Amour sur ces mondes de troisième dimension, car c’est sur ces mondes que vous pouvez expérimenter l’Amour.

Vous avez encore un petit peu de mal à comprendre ce que vous êtes, à comprendre votre "mission", à comprendre comment fonctionnent non seulement les mondes mais l’Univers. Rien n’est laissé au hasard. Vous n’êtes pas venus sur ce monde au hasard et quand vous en partirez vous n’irez pas n’importe où. Tout est bien structuré, tout est bien prévu, car vous n’êtes pas seuls.

Lorsque votre âme a fait la demande pour venir en ce monde, on vous a toujours mis en garde en vous disant : Les mondes de troisième dimension sont des mondes très difficiles. Êtes-vous assez forts pour passer par cette évolution, par cette transformation ? Il y a d’autres chemins évolutifs que celui de la troisième dimension, mais si vous empruntez d’autres chemins, vous n’aurez pas une gamme aussi importante d’expérimentations telles que vous pouvez avoir sur la Terre, donc vous ne pourrez pas acquérir toutes les capacités dues aux expériences que vous acquèrerez sur la Terre.

On vous donne toujours le choix, c’est pour cela que sur ce monde il y a des êtres tellement fragiles, tellement mal à leur place. Ils ont voulu expérimenter la Terre mais c’est très dur pour eux, il ne se sentent pas chez eux, il leur tarde de repartir, mais s’ils ont choisi cette expérimentation c’est qu’il y avait de très bonnes raisons, c’est que cela les grandissait et faisait aussi grandir tous leurs frères de la Terre. Essayez simplement de penser pendant quelques secondes : Suis-je vraiment de la Terre ? Est-ce que je me sens réellement à l’aise sur ce monde ? Certes, il est beau et je l’admire, mais il me manque quelque chose. D’où suis-je ? Quel est mon désir le plus profond ?

Lorsque votre mission sur la Terre sera terminée, que vous retournerez vers vos mondes d’origine et que vous vous retournerez, vous direz : c’est bien, c’était dur mais je l’ai fait, j’ai grandi et j’ai fait grandir, j’ai pu aimer et j’ai été aimé.

Il est parfois difficile d’aimer dans la dualité, car les êtres ne se comprennent pas toujours ou se comprennent mal. Vous serez heureux, le seul regret que vous aurez, c’est de ne pas en avoir fait assez, d’avoir été parfois trop timide, trop tiède, de ne pas avoir eu suffisamment confiance en ce que vous étiez. Vous aurez le regret de ne pas avoir assez aimé, mais c’est vous seul qui pourrez vous faire ce reproche car personne, aucun Être de Lumière ne fait de reproche à quiconque. Au contraire, non seulement les Êtres de Lumière vous donnent tout leur Amour mais ils vous aident.

Nous vous avons préparés depuis longtemps à devenir forts, à devenir solides dans vos comportements émotionnels. Nous savons que cela est difficile pour vous car la planète Terre reçoit beaucoup d’énergies nécessaires à votre stabilisation, et émotionnellement cela peut être perturbant pour vous. Cependant il faut toujours aller au-delà de vos possibilités.

N’oubliez pas ce que nous vous avons dit il n’y a pas très longtemps (et que vous ne faites pas, nous le savons) : Il faut vous poser des questions en permanence. Pourquoi, pourquoi est-ce que je pense cela ? Pourquoi est-ce que j’agis comme cela ? Pourquoi est-ce que je me limite dans l’Amour que je peux donner à moi-même et à mes frères ? Pourquoi est-ce que je porte un mauvais jugement ou une mauvaise appréciation sur moi-même ? Pourquoi  est-ce que je porte une mauvaise appréciation sur mon frère ?

Le pourquoi vous fera passer à un autre niveau de conscience. Cela est très important. Nous vous l’avons dit maintes fois, mais vous n’écoutez pas ! Intellectuellement, vous écoutez, mais cela s’arrête au niveau de l’intellect.

La Lumière sera sur ce monde très bientôt, une lumière éblouissante, insupportable pour ceux qui ne seront pas prêts, pour ceux qui ne se seront pas préparés, pour ceux qui vivent la vie sans respect, pour ceux qui vivent la vie sans la connaître, pour ceux qui vivent la vie en croyant que cette existence est unique, pour ceux qui vivent la vie en voulant profiter totalement de tous les plaisirs factices qu’offrent les forces de la lumière sombre.

Le chemin que nous vous avons montré, le chemin que nous continuons à vous montrer est certes difficile mais tellement beau ! Il est tellement beau dans la réalisation de vous-mêmes, tellement beau dans la compréhension que vous aurez de ce que vous deviendrez ! Même si parfois votre cœur saigne parce que vous n’êtes plus du tout en harmonie, en accord avec votre environnement, même si parfois il vous tarde d’aller dans un monde de paix, de sérénité, sachez que ce moment tant attendu sera le vôtre très bientôt. Nous ne voulons pas donner une échelle de temps, pour nous, c’est réellement pour très bientôt.

Nous aimerions tellement vous mener encore plus loin ! Nous savons que vous avez la capacité d’intégrer, de comprendre, d’avancer, mais vous vous heurtez toujours à de petits détails, à des détails de votre petite vie, et vous oubliez l’essentiel. Cependant, nous avons une immense patience, nous avons un immense Amour. Quand nous savons que les cœurs sont purs, nous continuons encore et encore à aider.

Parfois nous avons envie de vous pousser, de vous tirer, de vous dire : ne perd pas de temps, tout cela est inutile, regarde comme tu es Lumière, comme tu es Beauté, comme tu es Amour. Quelle importance tout le reste, tout ce qui n’est pas Lumière, tout ce qui n’est pas Amour, tout ce qui n’est pas beauté ? Mais nous respectons ce que vous êtes, nous respectons aussi le temps qu’il vous faut pour comprendre. Parfois vous comprenez vite et vous avancez, vous faites un grand saut, puis vous vous endormez un petit peu, vous vous reposez.

Il n’est plus temps de vous reposer, il est temps maintenant d’avancer, d’avancer vers la lumière, vers nous, vers le Père. Quand vous comprendrez ce que vous êtes, quand vous comprendrez ce que nous sommes, vous vous direz : si nous avions compris plus tôt, nous aurions gagné tellement de temps au profit de tous ceux qui n’ont pas encore compris.

Nous vous mettons en garde, il y aura encore des moments difficiles, des moments où vous risquez d’être perturbés, déstabilisés. Restez centrés quoi qu’il arrive autour de vous.

Sachez que quoi qu’il arrive autour de vous, vous ne craignez rien, vous êtes protégés. Tous ceux qui sont des travailleurs de Lumière, tous ceux qui ont ouvert leur cœur à l’Amour, à la Fraternité, tous ceux qui ont un puissant désir de vivre autrement sont protégés.