LES BASES

LA BASE DES ENSEIGNEMENTS

VIVRE

ACCUEIL

AFFIRMATIONS

AFFIRMATIONS EVOLUTIVES - JE DEVIENS CE QUE JE PENSE...

MIRACLES

AUX PETITS MIRACLES

DOSSIERS

DOSSIERS

THEMES

ENSEIGNEMENT PAR THÊMES

Mort - Questions diverses

1 - Introduction des EDL

Nous allons tout d'abord vous parler d'une chose qui est importante pour les hommes qui vivent sur ce monde, une chose dont nous avons déjà parlé mais qu'il faut souvent vous remettre en mémoire. Nous allons vous parler de l'autre face de la vie : de la vie après la vie. Pour nous exprimer plus clairement, nous allons vous parler de ce que vous appelez la mort.

La mort n'a aucune existence, ce n’est qu’une séparation illusoire, c’est la vie de l’autre côté du miroir, de l’autre côté de la porte. C’est aussi le fait de quitter le véhicule de manifestation qui vous a été donné pour votre passage dans cette dimension, pour cette incarnation.

Nous désirons vous parler de ce passage à un autre état, car il est très important que vous puissiez démystifier et ne plus craindre la mort et la séparation. Il n'y a séparation que dans votre esprit. Il y a séparation parce que vos yeux physiques ne peuvent plus percevoir l'autre dimension, celle où se trouve la personne disparue, l'être cher disparu. Mais quand votre conscience se sera éveillée davantage, il n'y aura plus de séparation, car vous pourrez percevoir avec les yeux de l'âme l'autre côté du miroir, l'autre côté de la porte, ce monde qui vous est provisoirement invisible.

Si nous voulons vous parler de cela ce soir, c'est pour que vous n'en ayez aucune crainte, c'est pour que vous puissiez considérer ce passage comme une libération, comme le passage dans un autre monde, dans une autre dimension où tout est beaucoup plus lumineux, où vous comprendrez tout ce que vous n'avez pas pu comprendre en étant enfermé dans votre véhicule de manifestation, où vous pourrez aussi regarder vivre et aimer tous ceux que vous avez connus sur la Terre.

Nous voulons absolument que vous preniez conscience que la mort n'est pas triste, qu'il n'y a nulle séparation - celle-ci n’est que momentanée - que l'Amour vous lie à ceux qui sont partis, à ceux que vous ne pouvez plus toucher physiquement, mais que vous pouvez les ressentir avec votre cœur. La séparation est illusoire et momentanée.

Nous voudrions aussi qu'il n'y ait ni peur ni souffrance lorsque chacun de vous franchira cette porte obligatoire vers l'autre avenir, vers l'autre devenir.

Nous voudrions surtout vous faire comprendre qu'il ne doit y avoir nulle tristesse, que vous êtes en étude en ce monde, que vous êtes en exploration et que vous devez, dans cette vie d'études et d'expériences, profiter de chaque instant qui vous est offert avant de retourner dans votre vrai Monde, dans le Monde de l'Esprit, dans le Monde où tout est clair, où tout est beaucoup plus facile car il n’est ni limité, ni enfermé dans une matière dont les vibrations sont beaucoup plus basses.

Lorsque vous perdez un être cher, lorsque la séparation est difficile, sachez que l'Amour qui vous lie à la personne qui est partie doit vous libérer et la libérer totalement de toute tristesse. Il faut que vous puissiez vous réjouir en disant "pour l'instant - mais cela ne durera que très peu de temps - nous sommes séparés parce que mes yeux ne peuvent te percevoir, mais nos cœurs et notre amour sont toujours liés.

Nous avons voulu vous parler de cela pour vous faire avancer dans cette compréhension. Ce n'est pas pour mettre la tristesse et la morosité au fond de vos cœurs, c'est simplement pour vous libérer, pour vous faire comprendre et accepter que chacun d’entre vous, à son tour, empruntera le passage vers une autre dimension, vers un autre état d'être, qu'il faut qu’il s’y prépare dans la joie, dans l'acceptation et que de l'autre côté, dans l'autre dimension, tout le monde se retrouve dans une Paix et une Joie profondes.

Il est important dans votre monde actuel que vous acceptiez, que vous compreniez cela.

Même s'il y a une très grande souffrance, une très grande douleur au moment de la séparation, l'Amour apporte l'apaisement, l'Amour et l'Acceptation donnent la Libération.

Votre passage sur ce monde ne dure que l'espace d'un instant par rapport à l'éternité, cette éternité que vous vivez dans plusieurs incarnations, dans plusieurs véhicules de manifestation, sur plusieurs sphères. Cela ne dure que le temps d’une petite nuit de sommeil et lorsque vous sortez de ce sommeil, de cette illusion de vie qu'est la vie sur ce monde, vous vous réveillez à la vraie lumière du jour, à la vraie réalité de votre être.

Vous vous réveillez libérés de vos chaînes, libérés des chaînes de la matière. Alors, comme tout réveil sur votre Mère la Terre pendant votre incarnation, il faut que vous vous réveilliez heureux en disant : "Une merveilleuse journée s'annonce à moi." Et, pour que vous puissiez vous réveiller heureux dans l'autre dimension, dans l'autre sphère, il ne faut pas avoir trop de tristesse ou ressentir trop de peine par rapport à ceux que vous avez laissés, ou ne pas trop ressentir la peine de ceux que vous avez laissés.

La mort est une immense joie car elle libère des épreuves de la vie, des expériences souvent difficiles dans le véhicule de manifestation terrestre. Elle vous donne, elle vous rend toutes les capacités de l'esprit qui vous ont été occultées dans cette incarnation. Vous vous retrouvez légers, et vous retrouvez l'acquis de toutes vos expériences sur cette sphère ou sur d'autres.

Nous vous parlons de cela comme nous n’en avons peut-être jamais parlé, pour vous en faire prendre conscience, car maintenant il est temps que l'humanité actuelle grandisse, qu'elle enlève toute peur, car la peur est un frein aussi bien sur ce monde que sur le plan du décédé. Si celui-ci n'est pas encore dégagé du monde de la matière, il reste un attachement qui l'empêche d'aller sur les plans de Lumière et de retrouver toutes les facultés qui sont les siennes.

Je suis maintenant projetée sur un monde très lumineux. Notre monde paraît très pâle à côté. Je vois des êtres, des hommes et des femmes qui s'activent. Je suis parmi eux. Ils me montrent l'autre côté du miroir : celui où nous devons tous aller, et me disent :

- Regarde ! ce n'est pas comme la Terre, c'est une illusion et pourtant cela existe.

Je vois dans cette espèce de paysage comme de grandes portes qui s'ouvrent et, à chaque porte, il y a des Êtres lumineux qui viennent accueillir ceux qui ont changé de dimension.

Certains restent dans l'obscurité, de l'autre côté de la porte, et malgré les appels d’Êtres très lumineux, ils ne veulent pas la franchir, ils restent prisonniers entre leur ancien et leur nouveau monde, dans une espèce de pénombre et de tristesse.

Il faut absolument qu'ils franchissent cette porte car, à ce moment-là, il auront toute l'aide nécessaire pour leur faire prendre conscience de leur nouvelle réalité, il n'y aura aucune tristesse ni aucune peur.

S'ils me montrent tout cela, c'est pour vous faire comprendre que lorsque vous perdez un être cher, il ne faut pas, par votre immense chagrin, que vous le laissiez entre le plan de la Terre et la dimension qui doit être la sienne. Il ne faut pas qu'il soit prisonnier de votre chagrin, ni du sien d'ailleurs. Il faut l'aider à passer cette Porte de Lumière afin qu'il puisse vous aider et aider les habitants du plan de la Terre autant qu'il pourra le faire.

Je vois toujours cette immense Porte, je vois toujours le Monde d'en haut, le Monde d'en bas et l’espace intermédiaire ( le plan de l’astral).

Ils me disent aussi ceci, qui est étrange :

- Lorsque votre Mère la Terre sera née à elle-même, lorsqu'elle aura changé complètement de dimension, de plan vibratoire, cet espace intermédiaire entre votre dimension et la quatrième dimension n'existera plus. Le Passage se fera automatiquement, il n'y aura plus d'âmes en souffrance car les êtres de la Terre pourront percevoir les Plans de l'Invisible, leur conscience se sera ouverte complètement. Donc, le passage intermédiaire sera annihilé, il n'existera plus et ceci est pour très bientôt.

Alors, dans vos prières pour ceux qui sont partis et même pour ceux que vous ne connaissez pas et que vous désirez aider, envoyez beaucoup de Lumière et d'Amour sur ce "plan intermédiaire" entre les deux mondes, entre les deux côtés du miroir, afin d'aider toutes les âmes qui n'ont pas encore vu la direction qu'elles doivent prendre ou toutes les âmes en souffrance qui sont encore trop attachées au monde de la Terre qu'elles viennent de quitter. Cela aussi est un travail que vous devez faire : envoyer simplement la Lumière et l'Amour.

Chacun d’entre vous, chacun des êtres humains vivant sur ce monde appréhende la "grande initiation" car vous avez toujours peur de ce que vous ne comprenez pas. Si nous désirons vous parler de ce sujet, c’est pour vous familiariser avec l’autre côté de la vie.

Lorsque vous êtes en expérience sur ce monde, en expérience évolutive, vous prenez une part totale dans les expériences que vous vivez. Vous vous donnez complètement à ces expériences. Parfois, vous oubliez aussi totalement qui vous êtes et d’où vous venez.

Il faut vous souvenir que le passage sur ce monde est un passage très court. Pour bien vous faire comprendre ce qu’est la "grande porte", nous allons lui faire vivre le départ.

Je me sens emportée par un tourbillon. J’ai l’impression que je n’ai plus aucun poids physique, que tout va très vite. Je vois maintenant une partie de moi-même qui se détache et qui est comme mon double. Ce double me ressemble. Il se détache de mon corps physique avec une rapidité considérable, il est projeté dans ce que nous pourrions appeler les "plans impalpables", les plans invisibles.

Je vois devant moi comme un tunnel, mais cela se passe tellement vite... que j’en ai à peine conscience. Je suis maintenant de l’autre côté de la "porte" où je vois une vie considérable... des êtres comme vous, mais des êtres heureux qui ont compris, qui attendent, comme sur le quai d’une gare, les êtres qu’ils aiment et qu’ils vont retrouver.

Ils me disent :

- C’est le premier stade du retour.

La luminosité autour de moi est beaucoup plus brillante, plus lumineuse. Il n’y a aucune angoisse, aucun stress. Tout est tellement facile ! Je vois tous ces gens qui viennent accueillir les êtres qu’ils aimaient dans le monde de la matière. Tout est tellement simple ! Il n’y a aucune souffrance. La seule souffrance que peut ressentir l’âme, c’est la souffrance de ceux qui pleurent dans le monde de la matière. Tous ceux qui attendent ont la faculté de voir bien au-delà de ce "quai de gare". Ce n’est pas un quai de gare, mais j’utilise cette expression pour mettre des mots sur ce que je vois. Ils voient leurs proches sur le monde de manifestation où ils ont vécu. Je vois maintenant un être grand et lumineux qui s’approche de moi et qui me prend la main.

Il me dit :

- J’aimerais te montrer l’autre côté du "miroir", l’autre côté de la "porte", celle que tous tes frères franchiront un jour, pour les rassurer, pour qu’il comprennent que lorsqu’ils auront passé la "grande initiation" de la vraie vie, ils seront libérés de la pesanteur du corps. Ils retrouveront toutes les capacités, toutes les expériences qu’ils ont acquises vie après vie.

Maintenant, il me dit :

- Nous allons aller plus loin.

Je vois comme une vie immatérielle et réelle. C’est très difficile à exprimer. Il me dit :

- Lorsque les êtres humains n’auront plus peur, ils seront heureux de faire le grand voyage. Mais il faut, avant tout, qu’ils aillent jusqu’au bout de leurs expériences, car cela est très important pour la compréhension de la vie, pour l’évolution de leur âme.

Votre terre est en grande transformation. Les êtres humains sont en grande transformation. Ils s’ouvrent de plus en plus à la Conscience Universelle, à la Conscience Cosmique et, de ce fait, la peur disparaîtra de leur cœur au moment le plus important de leur existence, c’est-à-dire à la fin de leur existence.

Je continue mon voyage. C’est comme si je m’envolais. Je vais beaucoup plus haut. D’ailleurs la notion de "haut" et de "bas" est une notion fausse. Je n’ai pas du tout le sens des directions. Tout n’est que sensation profonde vécue totalement. C’est à dire que mon "double" vit la moindre parcelle d’existence de ce qui l’entoure.

Ils me disent :

- Sur votre monde, sur le monde de la matière, vous ne vivez que très partiellement ce qui vous entoure. Vous êtes dans l’ignorance de vos facultés, de vos possibilités. Mais lorsque l’âme n’est plus prisonnière de la matière, elle a la conscience totale de toutes ses possibilités.

Maintenant, je continue. Plus j’avance, plus les paysages sont d’une pureté, d’une perfection au-delà de ce que pourraient imaginer les humains, bien que la planète Terre soit merveilleuse. Tout ce que je vois n’est que pureté et beauté. Les êtres qui se promènent, que je vois bouger, vivre, ne sont que beauté et pureté. Je ressens un Amour au-delà de l’amour, je vois une Lumière au-delà de la lumière. Si je pouvais tous vous emmener avec moi !... si je pouvais vous faire, ne serait-ce qu’une seconde, vivre ce que je vis !

Ils me disent :

- Nous mettrons au cœur de tous tes frères la Lumière, la Force et l’Amour.

Je continue toujours et plus je monte, plus tout ce qui m’entoure devient flou. Tout devient de plus en plus Lumière et Rayonnement. Je suis propulsée dans un immense Amour, je ne sais comment décrire avec des mots humains ce que je ressens. Je vois devant moi un être d’une Lumière et d’un Amour considérables.

Il me dit :

- C’est toi qui viens aujourd’hui à Moi, comme Je suis si souvent venu auprès de toi, auprès de vous. Je suis Celui que vous aimez. Je suis Celui que vous attendez. Je suis Celui à qui vous demandez aide et protection. Je suis Celui qui peut tout vous accorder. Je suis Celui qui peut ouvrir vos consciences à un Amour immense. Je suis Celui qui, bientôt, se glissera près de chacun d’entre vous. Car le moment est proche où l’humanité entière sera baignée, éclairée d’une nouvelle Lumière, d’un nouvel Amour. C’est pour cela que cette petite enfant de la Terre qui vous parle doit, au travers de son corps, au travers de sa voix, restituer une partie des énergies d’Amour que Je souhaite mettre en vos cœurs.

Tout est Lumière, tout est beauté. Je suis là, toute petite, et je n’ai plus envie de parler. Si vous connaissiez toutes les possibilités de l’être, si vous saviez que chacun d’entre vous peut s’ouvrir et aller à la rencontre de votre Frère d’Amour ! Tout est possible ! Tout est permis à l’homme !

Je suis envahie d’une immense chaleur, d’une Paix au-delà de la paix, d’un Amour au-delà de l’amour, d’une Force au-delà de la force et d’une Foi au-delà de la foi humaine !

Maintenant la magnifique manifestation se dissipe. Je sais que je dois me retrouver dans mon corps de matière. Et je sais qu’il faut que je vous dise :

- Quoi qu’il puisse arriver dans vos vies, ne soyez pas tristes ! La vie dans ce monde est merveilleuse, mais vous ne pouvez pas encore la sentir, la vivre, la percevoir dans toute son amplitude. La vie de "l’autre côté du miroir", la vie dans les plans de l’invisible est merveilleuse et le jour où ce sera votre jour, sachez qu’il n’y aura aucune séparation entre vous, ceux que vous aimez et ceux que vous retrouverez. Le lien d’Amour est universel. Le temps n’a pas d’existence. Ne pleurez jamais trop longtemps ceux que vous aimez et qui ne sont plus là, car dans votre cœur, dans votre amour, ils seront toujours là. Le jour où vos études sur ce monde seront terminées, ils vous attendront sur le "quai de la gare". Et vous vous retrouverez dans une immense joie.

Je me retrouve maintenant, sur ce "quai de gare" et ça va très vite... c’est comme si je marchais en arrière et c’est très pénible pour moi car j’ai l’impression de m’alourdir de plus en plus.

Ils me disent encore :

- Ce que nous voudrions vous donner ce soir, c’est la confiance en la vie, quoique vous puissiez vivre. Ne perdez jamais confiance. Regardez votre vie avec détachement, avec recul. Même les expériences les plus dures à vivre ne durent en réalité qu’un instant. La solitude n’existe pas ! Si vous vous reliez à vos Frères de Lumière et à tous ceux que vous aimez, il n’y aura pas de solitude. Et si vous donnez l’Amour immense qui est en vous, il n’y aura pas de solitude. La solitude existe chez les hommes parce qu’ils veulent bien qu’elle existe. À partir du moment où ils comprennent qu’il n’y a pas division mais unité, que tous les êtres humains vivant sur ce monde font partie de l’entité humaine, il n’y a plus de solitude, il n’y a qu’unité.

 

2 - Pourquoi la mort, qui en fait est une autre forme de vie impalpable pour nous, doit-elle engendrer autant de souffrances et une certaine forme de violence pour les personnes qui restent sur ce monde ?

- Ce sont particulièrement vos civilisations occidentales qui vivent la séparation aussi difficilement. Certaines peuplades de pays africains se réjouissent du départ d'un de leurs proches, car ils savent qu'ils vont aller sur une sphère de libération, une sphère beaucoup plus lumineuse et beaucoup plus facile à vivre que la sphère de manifestation terrestre.

Ils savent aussi qu'ils peuvent être en contact avec lui aussi souvent qu'ils le veulent, qu'il n'y a pas de vraie séparation, que la mort n'existe pas, que c'est une séparation très momentanée.

Une vie est si courte ! Une séparation, aussi douloureuse qu'elle soit, ne dure en fait que très peu de temps.

La séparation est douloureuse parce que vous n'avez pas encore acquis la vraie façon d'aimer, la façon qui consiste à ne pas se centrer sur soi-même égoïstement.

Dans votre prochaine dimension d'existence, vous aurez la conscience totale de l'autre face de la vie. Il n'y aura plus de séparation. La séparation n’existe que pour les êtres vivant dans la matière. Ceux qui sont de l'autre côté de la porte vous voient, vous parlent, vous touchent, mais vous ne les voyez pas parce que vous êtes enfermés dans votre souffrance et parce que vous n'avez pas encore eu la possibilité d'enlever les voiles qui vous cachent la réalité, l'autre face du miroir.

Il faut que vous appreniez qu’il peut y avoir un grandissement de l’âme, une grande évolution, une nouvelle compréhension au travers de la souffrance, de la séparation. Il faut aussi que vous puissiez accepter le fait d’être séparé momentanément de ceux que vous aimez. C'est tout simplement comme s'ils avaient pris des vacances, comme s'ils étaient partis en voyage et que vous les retrouviez à la fin de leur voyage.

Lorsqu'un de vos proches part en voyage, en vacances, vous ne le pleurez pas, car vous savez que vous le retrouverez très bientôt. Il devrait en être de même pour le grand voyage qui se passe de l'autre côté du miroir. Il faudrait que vous vous prépariez à ces retrouvailles dans la joie. Il faudrait que vous soyez heureux et en paix en attendant de vous retrouver, en attendant d’être de nouveau réunis.

Cette souffrance vient de votre éducation, de vos schémas de fonctionnement. Certes, il n'est pas facile d’être séparé de ceux que vous aimez, car ils font partie de vous-même, mais avec une autre compréhension et une autre acceptation tout devient différent. Vous, êtres humains, ne pouvez fonctionner qu'au travers d’habitudes bien établies. Vous avez un programme de fonctionnement et lorsque ce programme n'est plus totalement semblable à ce qu'il était au départ, vous vous sentez en déséquilibre, vous vous sentez dans une peine immense. Sortez chaque être humain de ses habitudes de fonctionnement, de tous ses schémas et il sera dans la perturbation la plus totale. Vite, il se recréera de nouvelles habitudes, de nouveaux schémas de fonctionnement. Il faudrait que vous appreniez à vivre beaucoup plus libres, et non enfermés dans un fonctionnement qui n’est pas profitable à votre évolution.

Voilà ce que nous voulions répondre à ta question.

 

3 - Nous avons remarqué que, depuis de nombreuses années, nous vivons des catastrophes terribles, où énormément de monde disparaît. Hier, par exemple sept personnes ont disparu dans un accident d'avion. Peut-on peut imaginer que l’on a fini notre temps sur Terre lorsque l’on meurt à la vie physique ?

- Non, pas forcément. De toutes façons, ce qu'il faut que vous sachiez, c'est qu'à l'époque actuelle, toute personne qui disparaît dramatiquement pour votre conception humaine est au terme de son contrat d'existence, de son évolution, celle qu’il avait prévue pour continuer son chemin plus tard et ailleurs. Il faut aussi que vous sachiez que, même si vous partez avant les transformations gigantesques qui vont avoir lieu dans ce monde, cela n'a aucune importance, car vous allez vous préparer à réintégrer le plan de ce monde, le plan de vie qui sera votre nouveau plan d'existence sur ce monde demain.

Vous pourriez nous dire : "Tous les êtres qui sont partis n'avaient pas connaissance de cet enseignement, alors où vont-ils aller ?" Nous dirons simplement que ce n'est pas une nécessité absolue d'avoir conscience et connaissance d'un enseignement spirituel. Ce qui est demandé aux hommes, c'est simplement de s'ouvrir à la Conscience Universelle, de s'ouvrir à l'Amour et chacun peut faire cela dans son temple intérieur. Sans que vous le sachiez, même vos proches se sont peut-être ouverts à cette conscience spirituelle et ne vous l'ont peut-être pas dit par pudeur ou pour toute autre raison. Alors personne ne peut savoir si tel ou tel homme est prêt, ce que vous devez savoir c'est qu'il ne faut pas pleurer...

Ceux qui partent se préparent afin de pouvoir revenir demain vivre la vraie vie sur ce monde qui sera transformé. Ne pensez pas à ceux qui ont commis des exactions, à ceux qui ont été enfermés dans les ténèbres car ils ont pu, à la dernière seconde de leur vie, avoir l'éblouissement de la Lumière, ils ont pu prendre conscience de l'Enfant Divin qui est en eux. C'est pour cela que nous disons toujours : "Ne vous retournez pas sur votre vie passée, ouvrez-vous à la Lumière Divine, ouvrez-vous à cet Amour qui est en vous." La transformation peut se faire en une seconde, donc l'espoir est permis pour chacun à tout instant. Il ne faut jamais désespérer, même de vos proches, si vous les voyez encore dans l'erreur, ou supposés comme tel. À la dernière seconde, la prise de conscience peut se faire et la transformation aura lieu.

Alors ne soyez pas tristes. C'est dur, pour vous, d'entendre cela, alors que le monde se déchire, se détruit, se désagrège. Quand vous saurez qu'après cette vie il y en a une autre et que cette vie sera beaucoup plus glorieuse, ayez la conscience de dire : "Ils sont libérés du fardeau et ils se préparent à rejoindre un autre rivage beaucoup plus lumineux, beaucoup plus souriant."

Ces catastrophes n'en sont qu'à leur début. Ne vous affligez pas et soyez forts pour aider, soyez forts pour secourir, c'est cela votre mission. Ne pleurez pas et ne vous écroulez pas avec ceux qui chutent, soyez là pour leur prendre la main et pour leur dire : "Relève-toi, courage, le soleil brille, regarde-le, il est en toi, il est en moi, ne regarde pas la pluie qui tombe, mais regarde le soleil qui brille."

C'est cela la Confiance, la Foi et l'Amour, ils vous appartiennent de Droit Divin. C'est la Force que vous devez développer en vous, non la faiblesse et l'appesantissement inutiles. Quoi qu'il advienne, cette force vous sera donnée, l'ouverture est faite, elle ne se refermera plus maintenant, nous pouvons vous assurer de cela. Même si vous avez parfois l'impression de chuter, de régresser, ce n'est simplement qu'une impression, c'est pour mieux vous projeter vers cette nouvelle conscience, vers cette nouvelle force de vie. La vie est indestructible, elle est simplement changeante dans ses formes.

 

4 - Je crois que nous avons tous une mission bien précise à remplir dans chaque incarnation. Lorsque nous mourons, avons-nous accompli cette mission ?

- Oui, absolument. Avant de vous incarner, vous programmez tout le travail, toutes les expériences, tout le vécu dont vous aurez besoin sur ce monde pour votre évolution. Tout est prévu dans les grandes lignes, vous n'avez le libre arbitre que pour la façon dont vous vivrez les choses. Les expériences que vous devrez vivre sont donc préétablies avant votre incarnation.

Si le jour et l'heure de votre incarnation sont prévus, le jour et l'heure de votre départ le sont aussi. Vous quittez ce monde de matière après avoir accompli votre plan de vie, votre programme. Rien n'est hasard, tout est prévu pour votre évolution.

 

5 - Les personnes ayant connu la première partie du processus de la mort ont toutes cité le tunnel dont vous venez de parler. Mais ce processus ne se passe pas de la même façon pour tous les individus, ce qui crée un certain trouble, parce nous nous demandons si l'expérience est réelle. Chacun a-t-il une expérience différente à vivre, puisque ceux qui ne sont pas évolués ont besoin, un certain temps, de leur corps physique ?

- Lorsque votre âme aura quitté votre corps, votre dernière pensée la propulsera vers des plans qui correspondront à ce qu'elle a été sur la Terre. Donc, si vous avez une pensée d'attachement pour votre vie terrestre, vous aboutirez sur des plans qui ne sont pas très bons.

Évidemment, chaque personne qui vit sa mort peut avoir des sensations différentes parce qu'elle atteint les plans correspondants à ce qu'elle a été sur terre.

Quand vous quitterez votre corps, ne tournez pas la tête, ne regardez pas en arrière, regardez vers le soleil, regardez vers la lumière, regardez vers l'Amour. Venez à nous sans crainte. C'est très important.

Dites-le à ceux qui sont sur le point de quitter leur véhicule terrestre de nous adresser leur dernière pensée, de se projeter vers notre Lumière et notre Amour. S'ils ont cette dernière pensée d'Amour vers nous et même si leur vie n'a pas été très exemplaire, ils se propulseront beaucoup plus haut que ceux qui ont eu cette vie exemplaire et qui, au dernier moment, se sont retournés pour voir leur vie terrestre.

N'oubliez pas la parabole de Loth : "Ne te retourne pas". Pour nous, c'est ce qu'elle voulait dire : ne te retourne pas, sans cela tu seras transformé en statue de sel. Comprenez-vous la signification profonde de cette parabole ?

- Si je comprends bien, quand une personne n'a pas eu une vie exemplaire, elle revivra ce qu'elle a mal vécu pendant l'incarnation suivante. N’y a-t-il pas de punition de l'autre côté ?

- Non, il n'y a pas de punition de l'autre côté, mais il y a évolution. Aussi, ne croyez pas que vous serez dans un sommeil parfait, il faut travailler autant que de ce côté-là, mais d'une façon totalement différente.

Vous évoluez dans la matière d'une certaine façon, mais sans votre corps matériel, vous évoluerez aussi grâce au travail que vous ferez. Nous aussi, vos Guides, évoluons.

Il est fort difficile, pour nous qui sommes dans la Lumière, de descendre vers les ténèbres, mais cette descente, volontairement consentie, nous propulse encore plus haut vers la Lumière.

Comprenez-vous cet état de choses ?

 

6 - Pourquoi le passage sur terre est-il court pour certaines personnes et plus long pour d’autres ?

- Simplement parce que, lorsque vous venez en voyage sur ce monde, certaines personnes choisissent d’aller à l’autre bout du monde pour profiter d’un magnifique voyage. Cela leur demande donc beaucoup plus de temps pour vivre leurs expériences. D’autres personnes choisissent de vivre un voyage plus court parce qu’elles ont déjà vécu beaucoup d’expériences. Elles viennent parfois se perfectionner, ou terminer une expérience qu’elles n’ont pu mener à bien en raison d’ un départ trop précipité ou d’un échec. C’est pour cela que le temps d’une vie est très différent d’un individu à un autre.

Chaque personne, chaque entité humaine, avant de venir prendre corps sur ce monde, a planifié elle-même son programme de vie. Elle a tout prévu dans le temps et dans les expériences. Certains êtres, comme les tout-petits bébés qui ne vivent que très peu de temps, ont choisi simplement le passage.

Ils ont choisi le passage le plus difficile, la naissance, le passage le plus douloureux pour l’âme, beaucoup plus douloureux que le passage du plan de la matière à celui de la Lumière. L’âme qui s’incarne entre dans le corps comme dans une prison et doit oublier tout ce qu’elle a été, tout ce qu’elle a acquis pour pouvoir vivre son expérience totalement.

 

7 - Pouvez-vous nous donner un complément d’informations sur la mort des enfants à la naissance ?

- Comme nous l’avons déjà dit, les enfants qui meurent à la naissance l’ont choisi pour leur plan de vie, aussi courte qu’elle soit, parce que l’expérience de la vie est une expérience très enrichissante pour l’âme.

Ils viennent aussi pour une autre raison : dans ce court instant de vie, ils viennent pour faire évoluer leurs parents, leur entourage, parfois pour les éveiller à une autre conscience. Donc cela a plusieurs utilités. Même si la vie est très courte, elle est très enrichissante pour l’âme de celui qui vit cette toute petite vie comme pour l’âme de ceux qui subissent cette séparation.

 

8 - Pourrions nous savoir ce qu’il en est de l'après-vie, quels sont ceux qui sont le plus proches de la vérité dans ce que l’on nous a enseigné de l'après-vie ? Est-ce que ce sont les théosophes, est-ce que ce sont les anthroposophes, est-ce que ce sont les N.D.E. du Docteur Moody ? Vous nous avez déjà donné un aperçu de ce que c’est, mais pourriez-vous nous donner un petit complément d’informations. Merci.

- Nous allons simplement vous dire ceci : les théosophes, les anthroposophes, tous ceux qui ont eu une démarche spirituelle importante, ont aidé à cette compréhension de l’après-vie, mais ont eu accès à des niveaux différents de l'après-vie. Lorsque vous passez dans la dimension de l’astral ou dans d’autres dimensions, vous avez des aperçus différents suivant le plan où vous vous trouvez, suivant votre niveau de conscience, suivant vos possibilités de perception, vos possibilités d’évolution.

Tous avaient raison, parce qu’ils avaient la connaissance du plan avec lequel ils étaient en connexion, en relation. Il y a d’autres vérités. L’après-vie peut-être totalement différente pour chacun, suivant ce que vous êtes venus accomplir sur ce monde, suivant ce que vous êtes en réalité. L’après-vie peut-être complètement différente d’un humain à l’autre. Quand certains auront passé la grande porte, ils seront immédiatement transportés sur un autre monde, ils n’effectueront pas le passage de l’astral, ils iront rejoindre leur monde, leur réalité sur un autre monde.

D’autres iront rejoindre des sphères spirituelles de très haut niveau. Il est donc très difficile de donner une vérité de l’après-vie car la vérité est aussi multiple que la vérité de votre vie actuelle. Alors, prenez pour vrai ce qui entre en résonance avec vous et ne tenez pas compte de ce qui n’a pas de résonance réelle en vous.

En fait, tous ces enseignements sont faux. Ils sont faux parce que beaucoup d’entre vous n’iront plus sur les plans de l’astral, beaucoup d’entre vous iront rejoindre leur monde d’origine une fois leur mission terminée. Beaucoup de missions vont se terminer avec la fin de ce cycle sur ce monde.

Nous allons même dire que le monde de l’astral n’existera plus lorsque ce monde sera dans la quatrième dimension. Tous les êtres qui sont dans le monde de l’astral se réincarneront sur les mondes qu’ils auront choisis pour continuer leur route évolutive. Alors, si certains de vos êtres chers sont partis, car tout un chacun a des êtres chers qui sont partis sur le monde de l’astral, vous les retrouverez dans d’autres vies, ailleurs, car le monde de l’astral n’a de réalité que sur les planètes de la troisième dimension, parce que ce sont des mondes en attente de réincarnations multiples. Lorsque vous n’aurez plus cette nécessité de réincarnations multiples, le monde de l’astral ne sera plus nécessaire autour de votre monde terrestre.

Nous espérons que cela est bien clair dans vos esprits. Le monde de l’astral est un monde très proche de votre monde de la troisième dimension. Il n’y a, en fait, qu’une très fine membrane, en quelque sorte un voile très fin qui sépare ces deux mondes, ces deux dimensions. C’est souvent pour cela que les êtres qui vous sont chers et qui ont disparu peuvent se manifester à vous d’une façon visible, en faisant bouger des objets ou en vous parlant, car la séparation est extrêmement mince entre ces deux dimensions.

La période que vit actuellement ce monde est une période considérable, beaucoup plus importante que la venue de Jésus sur ce monde. Nous disons ceci parce que cette époque charnière verra la disparition de la vie astrale autour de ce monde.

Ceci est très important pour tout ce qui vit. N’ayez aucun souci, vous retrouverez ceux que vous aimez d’une façon ou d’une autre, que ce soit vous qui ayez la possibilité d’aller vers eux, ou que ce soit eux qui aient la possibilité d’aller vers vous. Vous serez tellement différents que vous aurez une conception différente de l’Amour Universel, que les êtres que vous avez aimés ne vous manqueront plus de la même façon. Vous saurez que vous pourrez les rejoindre où qu’ils se trouvent. Vous saurez aussi qu’eux et vous œuvrez par et pour l’Amour.

Nous espérons avoir été assez clairs, pour une meilleure compréhension de la vie en ce monde et de la vie dans ce sas de transformation.

Nous l’appelons "sas de transformation", car pour nous, vous êtes dans un sas d’attente de réincarnation sur ce monde ou parfois aussi sur d’autres mondes. Quand l’âme a trop souffert sur cette sphère, il lui faut un temps de repos avant qu’elle puisse continuer sa mission sur d’autres sphères ou revenir sur cette terre.

 

9- Il y a de plus en plus de suicides de jeunes entre treize et vingt-cinq ans. De quoi cela provient-il ? Quel est leur avenir dans l’au-delà ?

- Cela provient du fait que beaucoup de jeunes ont une conscience différente de celle des adultes. Ils perçoivent déjà le monde de demain et comme ils savent qu’ils ne peuvent pas avoir accès à celui-ci, ils se perdent souvent à ce monde. Ce sont parfois de jeunes âmes qui ont du mal à supporter certaines énergies de transformation.

Que deviennent ces âmes ? Cela dépend dans quelles conditions ce suicide a été vécu et provoqué. Parfois, ces âmes se trouvent dans des lieux assez sombres, sur des plans assez difficiles. Ce que vous devez faire, c’est envoyer beaucoup de Lumière et d’Amour à toutes ces âmes qui sont en attente, qui ne sont pas encore sur leur plan de réalisation. Dans vos prières au quotidien, vous devriez toujours avoir une pensée pour toutes ces âmes errantes qui sont perdues, qui ne savent pas sur quel plan elles se trouvent.

Certains suicidés ont encore l’impression de vivre sur terre car ils vous voient, ils vous parlent et comme vous ne pouvez leur répondre, ils sont très malheureux. Alors, envoyez-leur de la Lumière et dites-leur d’aller sur le plan sur lequel ils pourront continuer leur chemin. Ce qui se passe souvent, c’est que ces suicidés se réincarnent très vite, parce que la leçon a été mal acceptée et a provoqué le suicide. Si cette leçon n’a pas été acceptée, il faudra qu’elle le soit.

Il y a chez les jeunes gens qui se suicident beaucoup de cas de figures, mais en règle générale, leur nouvelle conscience n’a pas pu s’adapter à la conscience humaine actuelle. Ils ont cru qu’ils pourraient. Ils se sont donc incarnés, mais n’ont pas été assez forts pour vivre cette fin de cycle. Lorsqu’ils reviendront, ils auront acquis une nouvelle force et à ce moment-là, ils iront jusqu’au bout de leur incarnation, jusqu’à l’accomplissement de leur plan de vie.

Pour terminer avec cette question, nous voudrions vous répéter : envoyez beaucoup de Lumière à toutes les personnes qui se sont donné volontairement la mort. Envoyez-leur beaucoup d’Amour, une courte pensée, car vous n’avez pas besoin d’y penser pendant des heures. Vous pouvez aussi faire ceci : vous visualisez un grand chemin de Lumière tout doré et vous pensez à toutes ces âmes égarées comme à de petites feuilles d’automne que vous mettez sur ce chemin de Lumière, vous leur envoyez en même temps tout votre Amour. Ayez simplement cette idée de temps en temps pour les aider. Cela est facile et leur fait énormément de bien. De la même façon, vous pouvez aider des personnes sur votre Terre à se remettre sur le droit chemin Vous pouvez également aider d’autres âmes, sur d’autres plans, à emprunter la route de Lumière.

 

10 - Vous nous avez souvent dit que l’âme choisissait son programme de vie avant de s’incarner. Une âme peut-elle avoir choisi de vivre l’expérience du suicide ?

- Elle n’a pas forcément choisi de vivre l’expérience du suicide. Elle ne l’a d’ailleurs pas choisi. Mais parfois, une âme se charge d’une trop grosse mission. Elle croit être capable de mener à bien tout son programme et lorsqu’elle n’y arrive pas, elle met fin à ses expérimentations.

Le suicide est un vaste sujet et chaque forme de suicide est différente de la précédente. En fait, certains suicides ne sont pas comptabilisés pour un karma tels que les suicides par absorption de drogues qui enlèvent la conscience. C’est également le cas des suicides dus à un refus d’expérimentation.

Ils me montrent un homme qui a fait un cheminement spirituel assez important et qui a eu un déséquilibre complet entre ses divers états de conscience. Donc, il ne peut plus être en harmonie avec la vie présente et cette vie est très douloureuse pour lui. Il met alors fin à cette vie, mais cela n’est pas comptabilisé karmiquement de la même manière que pour un être qui met volontairement fin à sa vie car il n’a pas le courage d’aller plus loin.

- En fait, le suicide est répréhensible dans le sens où toutes les expériences qui n’ont pas été menées au bout doivent automatiquement se reproduire et être menées à terme. Donc, la loi karmique s’applique dans ce cas.

À l’époque actuelle, il y a beaucoup de suicides par désespérance et aussi par manque de volonté d’affronter les expérimentations. Toutes les personnes qui sont parties de ce monde par manque de volonté d’affronter ces expérimentations devront obligatoirement revivre les mêmes situations. Peut-être cela se présentera-t-il dans plusieurs vies, peut être cela se représentera-t-il rapidement. Il faudra que les circonstances soient similaires pour que l’expérimentation puisse être menée jusqu’au bout.

 

11 - Vous avez défini ce qu'était la vie. Mais qu'est-ce que la non-vie alors ? Peut-on parler d'une dualité vie/non-vie ?

- La non-vie n'existe pas. Tout est vie. La non-vie, c'est le néant. Le néant n'a aucune existence, car même dans ce que vous croyez être le néant, la vie existe, d'une façon que vous ne pouvez et savez appréhender. Il n'y a pas un seul endroit dans l'Univers qui ne soit le support d'une vie, qui ne donne naissance à une vie. Le vide n'existe pas.

 

12- Dernièrement j'ai vu une émission sur l'euthanasie. Est-ce que l'euthanasie est quelque chose de condamnable pour les personnes qui souffrent beaucoup dans l'antichambre de la mort ?

- Nous ne sommes pas pour l'euthanasie, nous ne sommes pas plus pour la maintenance de la vie, pour l'acharnement thérapeutique.

Par contre, vous pouvez éviter la souffrance, quoique la souffrance soit aussi une épreuve à vivre. Quelque chose vous surprendra : Plus un être refuse le passage, plus il souffre dans sa chair. Beaucoup d'êtres ne se maintiendraient pas désespérément en vie s'ils savaient que de l'autre côté, c'est la Lumière qui les attend. Donc l'enseignement sur la mort peut libérer beaucoup de souffrants et c'est très important.

Ne vous accrochez pas désespérément à votre enveloppe lorsqu'elle ne vous sert plus à rien. Vous vous accrochez à cette vie parce que vous ne savez pas ce qui vous attend alors que, de l'autre côté, c'est la libération totale.

Ceci est très important : selon la maladie que vous avez, plus vous vous attacherez à votre véhicule et plus vous souffrirez. Alors laissez-vous glisser, tout simplement.

- L'euthanasie est souvent demandée par des malades qui en ont assez de souffrir, ce n'est pas la société qui veut la leur imposer. Ce sont simplement des gens qui, par un moyen ou un autre, désirent qu'on interrompe cette souffrance, qui préfèrent mourir. Je ne vois pas ce qu'il y a de condamnable !

- Nous la condamnons. Nous la condamnons parce qu'il faut que l'âme vive jusqu'au bout son expérience, afin de pouvoir vivre sa mort comme elle doit être vécue.

- Quand c'est une jeune fille de vingt ans qui a eu un accident et qui est condamnée à vie à être infirme, à n'être plus rien, à ne plus avoir de vie physique, qui devra rester infirme pour le restant de ses jours, faut-il qu'elle supporte cet état là ?

- Cela pourra paraître choquant, mais oui. Parce qu'elle a une expérience souvent douloureuse à vivre dans cet état. Mais souvent, elle ne la vit qu'à moitié car dans beaucoup de cas, l'âme s'échappe du corps. Pour vous l’expliquer d'une autre façon, nous vous dirons qu'il y a des départs en astral très fréquents et que cela a beaucoup d'importance pour l'enveloppe physique et pour l'âme.

Il faut lui laisser la vie. Tout a un but, même la souffrance. Bien sûr, c'est dur pour vous d'entendre cela !

 

13 - Il y a une question qui trouble beaucoup certains de nos contemporains, c’est celle de la peine de mort. Que faut-il en penser ?

- Nous sommes totalement contre la peine de mort, quoi qu’ait pu faire l’individu, car l’homme n’a pas le droit de donner la mort à un être. Il faut que l’âme aille au bout de son évolution, il faut qu’elle vive même avec le poids de ses actes sur la conscience. C’est à elle et à elle seule, que reviendra le droit de se juger. De toutes façons, un crime qui peut paraître monstrueux l’est parfois beaucoup moins que vous ne pouvez le supposer car il est souvent commis par des âmes malades, donc quelque part irresponsables. Vous ne pouvez donc pas vous octroyer le droit de détruire une âme malade.

- Même si cette âme détruit plusieurs autres personnes ?

- Vous pouvez la neutraliser, l’empêcher de nuire mais pas la détruire. Ça, c’est dans vos possibilités : l’empêcher de nuire et la soigner.

- J’ai su, par certains enseignements, que finalement ce n’était pas lui rendre service de la laisser agir, car ainsi on chargeait son karma, alors que si on la détruisait, on limitait son karma des fautes qu’elle pouvait faire en ce monde.

- Nous ne sommes pas d’accord. Un criminel qui aura commis de grands délits, qui sera emprisonné, pourra - c’est déjà arrivé - s’éveiller à la conscience de l’Amour et racheter sa peine, racheter sa faute par un comportement complètement différent et basé sur la spiritualité profonde. Si vous aviez détruit ce corps, l’âme n’aurait pu se racheter. Cela n’arrive pas fréquemment bien sûr, mais cela arrive. Vous n’avez pas le droit de détruire les êtres, il faut qu’ils aillent jusqu’au bout de l'œuvre qu’ils se sont fixée, du programme qu’ils ont établi.

- Était-ce alors le destin des personnes ayant commis un assassinat ?

- Absolument. N’oubliez pas que même au niveau d’une souffrance aussi atroce, la personne va évoluer et fera évoluer en même temps les personnes de son entourage et celles de l’entourage de l’être assassiné qui sont dans le malheur.

- Même quand c’est un petit enfant ?

- Même quand c’est un petit enfant, car certains enfants se sacrifient volontairement. Ils le savent avant de s’incarner, ils le choisissent soit pour évoluer, soit pour faire évoluer leur famille. Quand vous aurez compris que le corps n’est qu’un véhicule et que vous donnerez moins d’importance au véhicule et plus d’importance à l’âme, ce qui vous paraît atroce aujourd’hui le sera beaucoup moins car vous le verrez sous un autre angle ou avec d’autres yeux. Nous nous excusons, car certaines personnes seront choquées par ces propos, mais nous ne considérons pas la vie, votre vie terrestre, de la même façon que vous. La vie est tellement plus importante, plus universelle ! Le corps n’est qu’une enveloppe.

Par contre, l’homme peut détruire l’âme beaucoup plus sûrement et beaucoup plus dangereusement par certaines intoxications psychologiques et cela est pour nous un très grand crime.

 

14 - Comment ressentez-vous la crémation après la mort, qu’elle soit volontaire ou involontaire, et que deviennent nos énergies à ce moment-là ?

Si l’être qui vit cette crémation la désirait avant de disparaître à cette existence, les énergies libérées ne seront plus prisonnières, donc elles se répartiront sur divers niveaux, divers plans de l’invisible.

Si la personne se trouve consumée par accident, c’est parfois difficile, car les énergies, bien souvent, se concentrent, se bloquent sur les lieux du sinistre, et il faut un certain temps pour dégager non seulement l’âme, mais tous les corps énergétiques. À ce moment-là, vous devez faire un travail de dégagement, parler à la personne, lui faire comprendre qu’il faut qu’elle quitte ce lieu, qu’il faut qu’elle quitte ce corps, qu’elle n’appartient plus à ce monde. Il faut lui envoyer beaucoup d’Amour et de Lumière et petit à petit, les énergies se dissiperont, l’âme se retrouvera où elle doit se retrouver. Il est très important, pour vos sociétés actuelles, d’avoir conscience que la crémation peut être souhaitable, car elle peut donner une libération plus rapide.

Il faut donc préparer les personnes devant subir la crémation à quitter le plus vite possible leur corps et à libérer leurs énergies. En principe, il n’y a pas trop de problèmes de libération, il y a parfois une concentration qui ne dure pas trop longtemps, car à ce moment-là se fait une prise de conscience venant du monde manifesté, donc des Êtres de Lumière.

Le problème de l'incinération sera de plus en plus d'actualité dans les années qui viennent, car dans vos villes il n'y aura plus de place pour enterrer vos morts.

Ce qu'il faudrait que vous compreniez, c'est que si la personne a suivi un petit chemin d'évolution spirituelle, l'incinération n'aura pas trop de conséquences sur elle. Il faut aussi respecter un délai de trois jours minimum. Ceux qui sont encore complètement attachés à la matière, attachés à la vie terrestre, souffriront énormément. Ils auront besoin de beaucoup de prières et d'Amour de la part de leurs frères de la terre pour qu'ils puissent se dégager de cette souffrance, car ils auront l'impression qu'on détruit leur corps. Ils n'accepteront pas cette destruction dans les flammes.

Donc, avant d'incinérer un corps, il faut absolument donner un minimum d'enseignement à la personne qui est incinérée, pour que l'âme n'aie pas peur, pour qu'elle accepte. Et lorsque cela ne peut se faire, c'est à ses proches, à ses amis, d'essayer, pendant une méditation, pendant les trois jours de délai, de parler, d'enseigner la personne qui a quitté le plan de la matière, pour lui expliquer ce qu'elle va vivre, qu'il faut qu'elle aille très rapidement vers la Lumière et l'Amour Divin. Vos religions devraient le faire et devraient l’enseigner, car cela aiderait beaucoup de personnes qui se font incinérer contre leur volonté. C'est comme cela, tout évolue, mais pas forcément dans la bonne direction. Les civilisations, les coutumes, évoluent aussi par rapport à la nécessité.

Tout pourrait être fait dans la Paix, dans l'Harmonie, si vos dirigeants prenaient conscience que cela est nécessaire, qu'un enseignement minimum est nécessaire aux humains. Vous êtes heureusement informés de plus en plus au travers de canaux comme le nôtre, au travers de livres, au travers de conférences. Pour cela, vous devez continuer à vous informer, c'est très important. Parce que lorsque vous aurez des épreuves, lorsque vous aurez des embûches sur votre route, tout ce qui aura pu vous ouvrir votre conscience, vous éveiller, vous aidera grandement. Et au moment du passage de la grande porte, tout ce que vous aurez pu acquérir au niveau de la compréhension, au niveau de l'évolution de l'âme, vous sera non seulement d'un grand secours mais aussi vous permettra de ne pas rester trop attachés à la matière, à la vie sur terre.

La logique voudrait que le corps étant fait de matière retourne à la matière, à la terre. Les anciens connaissaient cette logique et l'appliquaient. Dans le cas de la crémation, le corps ne retournera pas à la Terre mais sera épuré par le feu.

Pour l'instant, vous n'avez pas trop à vous préoccuper de cette question, car l'incinération n'est pas encore généralisée dans les villes. Dans les campagnes, l'ancienne coutume subsistera encore quelques temps.

 

15- Pouvez-vous parler de l’autocombustion de certaines personnes ?

- L’autocombustion, le feu intérieur, est pratiquement toujours provoquée involontairement par la kundalini, c’est une montée d’énergies énorme, énergies qui ne peuvent pas être gérées par le corps physique et qui le consument donc de l’intérieur en totalité ou en partie. La puissance intérieure est gigantesque, ces énergies sont immenses, c’est pour cela que nous mettons en garde toutes les personnes qui travaillent sur les énergies si elles n’en ont pas la maîtrise et la conscience.

Comme il y a le feu au centre de votre terre, il y a aussi un feu au centre de vous-mêmes. D’ailleurs, vous en avez conscience par la température de votre corps. Ce feu intérieur a parfois un dérèglement et peut vous consumer, mais c’est souvent en raison d’une montée involontaire de la kundalini que se déclenche ce processus. Ce n’est pas une l’unique raison, mais c’est souvent comme cela.

 

16 - Quand on se sent attiré par l’aide aux mourants, qui peut nous aider dans ce travail lorsque nous n’avons pas tous les outils ?

- Vous avez tous les outils. Simplement, vous n’en avez pas encore conscience. Si vous avez l'Amour au cœur et la volonté d'aider, ce sont déjà les outils les plus précieux. Il faut aussi que vous preniez conscience que dans l'aide que vous donnerez aux autres, vous ne serez pas seuls à agir. Vos Frères ou vos Guides, dans l'Invisible, vous guideront et vous aideront dans votre action. Mais il faut savoir que l'aide que vous apportez à vos frères n'est pas forcément un acte d'éclat, cela peut être simplement l'écouter dans sa détresse, l'écouter parler, être une présence, être un sourire, lui tendre la main quand il en a besoin. Cela fait partie de l'aide dans l'Amour, et cela est parfois beaucoup plus utile qu'une action ou un acte beaucoup plus voyants.

Nous aimerions que vous fassiez tout de même attention aux mots que vous employez, car les mots sont tout à fait limitatifs, les mots sont parfois maladroits. Alors, si vous ne savez pas parfaitement employer le Verbe, le mot, soyez simplement auprès de ceux que vous désirez aider, une présence pleine de paix, pleine de douceur, pleine de compréhension. Il suffit seulement d'être à l'écoute, sans jugement, pour apporter un immense apaisement. Parfois, l'aide que vous donnez à vos frères est plus déstabilisatrice que vous ne le soupçonnez.

Il est tout de même nécessaire, même si vous êtes maladroits, de faire tout ce qui est en votre possible dans l'aide que vous donnez à vos frères. Plus vous avancerez vers cette fin de siècle, plus chacun d'entre vous devra aider, devra prendre la main de son frère, devra le comprendre, devra l'aimer.

Le travail de préparation que vous pouvez faire pour ceux qui sont en phase terminale, pour ceux qui sont prêts à passer la grande porte, c’est de leur enlever la peur, de leur expliquer que derrière la vie, il y a la vie et qu’il faut qu’ils se préparent à la vivre.

Il faut également que vous sachiez que les personnes qui ont vécu de très longues maladies sont souvent sur un autre plan d’existence que sur le plan de la Terre. Donc pour elles, c’est beaucoup plus facile de quitter ce plan de la matière, car elles connaissent parfaitement l’autre côté de la vie, leur nouveau foyer.

Le plus difficile dans la dernière initiation que l’homme doit vivre, c’est lorsque la mort le surprend brutalement alors qu’il n’a pas pu s’y préparer. Il faut que les êtres chers qui sont restés sur le plan de la terre prient beaucoup pour la personne qui est partie brutalement, il faut qu’ils lui envoient beaucoup de Lumière et d’Amour, afin qu’elle se rende compte quelle n’est plus sur le plan de la matière, qu’elle est de l’autre côté du miroir, de l’autre côté de la vie.

Ceux qui vivent une mort brutale peuvent rester plusieurs mois ou plusieurs années dans l’inconscience de leur départ. Ils croient qu’ils vivent toujours sur le plan de la terre et ils sont très malheureux de ne pouvoir être écoutés et entendus par ceux qu’ils voient autour d’eux. C’est pour eux une grande souffrance, alors il faut leur parler, leur dire à haute voix qu’ils ne font plus partie du monde des vivants, du monde de la matière, qu’ils doivent aller vers l’autre vie, celle qui est maintenant la leur.

Il y a un grand travail que vous pouvez faire dans l’aide aux mourants, un grand travail de prise de conscience, mais vous le ferez de plus en plus. Il y aura de plus en plus de personnes qui aideront les mourants pour le passage.

L'accompagnement des mourants est très important pour faire prendre conscience à l'âme que la mort n'existe pas, qu'elle va simplement changer d'état, qu'elle va se libérer du corps physique. Il faut aussi lui faire prendre conscience qu'elle ne doit pas avoir peur, qu'elle ne doit pas avoir de chagrin, car dans l’Amour il n'y a nulle séparation.

Vous avez perdu une habitude très importante, celle de laisser brûler une ou plusieurs bougies près de la personne de votre famille ou de votre entourage qui vous a quitté définitivement. C'est symbolique à plusieurs niveaux : pour lui montrer la route qui mène à la Lumière si sa conscience n’est pas encore éveillée et aussi pour écarter d'elle et de vous toute âme indésirable qui pourrait profiter de ce moment pour venir momentanément habiter ceux qui sont dans la faiblesse de la souffrance. C’est alors une protection pour ceux qui veillent la personne qui est disparue à la vie de ce monde et c'est aussi le symbole de la Lumière, de la guidance qu'on lui donne pour aller vers l'autre monde.

Il est également important de parler à haute voix à la personne qui est partie, de lui dire combien vous l'aimez, qu'elle aille vers la Lumière, que c'est maintenant vers la Lumière que se trouve sa demeure. Sachez que lorsque vous parlez à une personne qui vous a quittés, elle vous entend, elle vous voit, comme si elle était encore parmi vous dans ce monde, alors n'hésitez pas à le faire. Vous pouvez lui parler mentalement, mais si la personne n'est pas encore dans l'ouverture spirituelle, elle aura du mal à comprendre la télépathie. Pour elle, il sera plus utile d’employer la parole que le message télépathique ou le message-pensée.

Pour en revenir à la question, il est certes important d'ouvrir le chemin, d'ouvrir la route à ceux qui quittent ce monde, de leur faire prendre conscience de tout ce qui est merveilleux et de tout ce qui les attend sur leur plan, sur leur futur monde.

Avant de pouvoir faire cet accompagnement, il faut que vous ayez fait un petit chemin, une ouverture spirituelle, mais il faut surtout que vous puissiez transmettre la Paix et l’Amour à la personne que vous aidez à passer de l'autre côté de la grande porte.

 

17 - Sommes-nous jugés lorsque nous arrivons de l'autre côté ? Y a-t-il une forme de jugement comme le prétend une certaine théologie religieuse ?

- C'est vous seuls qui serez votre juge. Il n'y a pas de jugement divin, vous seuls êtes votre juge. Vous voyez toute votre vie, vous l’analysez et vous en tirez des conclusions, tout simplement. Vous vous rendez compte du chemin que vous avez fait et du chemin qu'il vous reste à faire. Vous seuls êtes juges de vos actions, bonnes ou moins bonnes, et personne ne portera de jugement sur vous. Votre jugement sera plus sévère envers vous-mêmes que le jugement de quiconque.

- Qu’arrive t-il après que nous ayons fait notre autocritique ?

Vous vous dirigez vers le plan de conscience qui correspond à ce que vous êtes. Après, vous restez un certain temps au repos et, lorsque vous avez compris, vous analysez tout ce que vous avez vécu et vous préparez votre nouvelle vie, votre nouvelle incarnation.

Pour ce faire, vous continuez à étudier sur d'autres plans - le mot étudier n'est pas exact mais nous l’emploierons toutefois - pour être plus forts lors de votre prochaine incarnation. Vous avez parfois des guides qui vous aident de façon à ce que vous puissiez mieux vous préparer.

N'oubliez pas que vous n'êtes jamais seuls sur les plans de l'invisible. Vous avez toujours des guides qui vous tiennent la main, en quelque sorte, qui vous aident à comprendre et à mieux assimiler ce que vous avez vécu.

- En dehors de cette analyse que nous avons à faire de notre vie, avons-nous un autre travail à accomplir en attendant cet au-delà qui nous attend ?

Lorsque vous êtes suffisamment dans la Lumière, que vous avez compris, vous avez un grand travail à faire.

Pour certains, c'est d'aider ceux qui sont proches de vous, de leur servir parfois de guide. Lorsque vous êtes très évolués, vous faites un travail qui se situe au niveau de ce que vous appelez des Maîtres qui, par leur force d'Amour, par la prière, parce que la prière existe d'une autre façon, aident tous les plans inférieurs, je dis bien tous les plans inférieurs, pas spécialement le plan de la matière mais tous ceux qui se situent entre eux et les plans bas, dont les plans de la matière.

Il ne faut pas croire que lorsque vous avez quitté votre enveloppe, vous êtes au repos complet ! Vous continuez l'œuvre, mais bien souvent dans la Paix. Sauf si vous avez trop de poids qui vous maintient encore dans les vibrations basses, bien que vous soyez sur les plans de l'invisible. Vous continuez donc votre œuvre et votre évolution et surtout l'aide à tous les autres plans.

N'oubliez pas que vous faites tous partie de Dieu, de Celui qui vous a créés, donc de tout l'Univers. Tout est solidaire, votre astral et la terre d’autant plus. Vous êtes les maillons d'une même chaîne d'Amour, d'une même chaîne de Lumière et vous devez aider les autres à franchir des pas difficiles, ou des trous sombres. Nous ne dirons pas des trous de ténèbres, mais des trous sombres. Vous devez éclairer tous ces trous sombres pour les gens que vous aimez, sur n'importe quel plan que vous vous trouviez.

 

18 - Je voudrais savoir comment on peut avoir l’attitude juste et les mots justes quand on accompagne les gens au seuil de la mort. Parce que je ne sais pas comment on peut dire que c’est un passage qui n’est absolument pas tragique aux personnes qui sont un peu "terre à terre".

- Cette question est très importante. Nous vous disons : "Connectez-vous !" Lorsque vous aurez ce travail merveilleux à faire, demandez de l’aide, faites le vide dans votre mental, ouvrez votre cœur et nous vous aiderons.

 

19- Vous avez dit que lorsqu'on quitte notre corps, il arrive un moment où l'on fait le point sur notre vie. Est-il possible de faire le point sur soi-même de la même manière de notre vivant avec une conscience très lucide, très éveillée, très claire, sans que le jugement soit faussé, car nous sommes dans le relatif. De cette manière, nous pourrions corriger nos erreurs et être beaucoup plus efficaces, au lieu de nous tromper peut-être toute notre vie.

- Cette question susciterait beaucoup de réponses.

Nous vous dirons simplement ceci :

Cela est possible, certes, mais avant, il faut intégrer la Sagesse, car le mirage, l'illusion, se présentent aussi à vous. Tout est possible à celui qui est sage, tout est possible à celui qui s'étudie, qui se comprend, qui se remet en question.

Si vous avez le courage de faire l'alchimie de votre âme, tout est possible. Vous pouvez vous réaliser, vous pouvez réaliser Christ en vous dans une existence à condition de travailler très dur sur vous-mêmes. Cependant, il faut aller dans les plus petits recoins de votre être, parce que la personnalité est là, trompeuse. Il faut déjouer ses pièges, ils sont subtils.

La personnalité, souvent, vous fait confondre l'envie, le désir et la réalité. Alors, soyez vigilants avec vous-mêmes. Posez-vous la question suivante, quand vous voulez avancer : est-ce que c'est moi ou ma personnalité ? Est-ce que je veux avancer pour être mieux que mon frère ? Est-ce que je veux avancer pour servir mon frère ? Est-ce que je veux avancer pour recevoir ou pour donner ? Est-ce que je veux avancer pour avoir conscience de tout ce qui est autour de moi dans les mondes invisibles ou est-ce que je veux avancer pour servir ?

Il faut aller au plus profond de vous-mêmes et toutes les réponses vous seront données. Il faut dialoguer avec vous-mêmes et dans le dialogue, la lumière se fera. N'oubliez pas que l'allié le plus extraordinaire que vous puissiez avoir en ce monde, c'est votre Soi Supérieur, c'est votre Conscience Divine qu'il faut solliciter. Elle ne vous trompera pas, elle détient la vérité. Elle est la clé de toute votre évolution.

Alors, dans le silence, dans le recueillement, dans la prière, dans l'Amour, dialoguez avec votre Soi Supérieur. Lui vous guidera sans faillir. Mais soyez vigilants avec vous-mêmes.