LES BASES

LA BASE DES ENSEIGNEMENTS

VIVRE

ACCUEIL

AFFIRMATIONS

AFFIRMATIONS EVOLUTIVES - JE DEVIENS CE QUE JE PENSE...

MIRACLES

AUX PETITS MIRACLES

DOSSIERS

DOSSIERS

THEMES

ENSEIGNEMENT PAR THÊMES

Doutes et discernement

1 - Vous nous dites : " Ayez du discernement" ! Vous nous dites aussi : " ne portez pas de jugement ". Sans doute cela ne met-il pas en jeu les mêmes forces. Pouvez-vous nous préciser la frontière entre le jugement - discernement et le jugement - projection mentale ?

- Nous allons essayer de vous l'expliquer : Votre frère aura tel ou tel comportement qui ne sera pas en accord total avec ce que vous ressentez, avec vos schémas de compréhension et d'acceptation. Vous ne devez pas le juger pour son comportement, même si vous savez au plus profond de vous-même que son comportement est totalement erroné.

Son erreur doit vous permettre d'acquérir du discernement. Mais il faut aussi que vous sachiez que son erreur n'est visible que pour vous, elle n'est pas visible pour lui, car il est dans sa vérité. C'est très subtil, certes, mais plus vous évoluerez, plus vous comprendrez cela. Votre frère est votre professeur. Chaque personne que vous rencontrerez au courant d'une journée sera là pour vous enseigner. Vous aussi êtes le professeur de chaque personne que vous rencontrerez. Ces expériences, les expériences qu'elles vivent, vous permettront de mieux comprendre, de mieux vous comprendre et d'acquérir votre propre discernement. Mais le discernement, c'est comme la vérité, chacun l'a au stade où il en est. Il faut donc essayer d'évoluer, de dépasser, d'accepter, de comprendre, pour que votre discernement se fasse de plus en plus précis.

Lorsque quelqu'un est dans l'erreur par rapport à vous qui êtes déjà passé par là où il passe, qui avez déjà vécu ce qu'il vit et qui en avez tiré toute substance, toute leçon, vous savez qu'il est dans l'erreur, mais lui ne peut le savoir. Il y a un jugement valable pour l'expérience qu'il est en train de vivre et vous voudriez lui prouver le contraire qu'il ne l'accepterait pas. Il est dans sa vérité et cette vérité du moment suscite en lui un bon jugement. Mais lorsqu'il aura parcouru un certain chemin, s'il regarde quelques années en arrière et qu'il se rappelle ses vérités qui n'en sont plus, ses jugements qui sont totalement erronés, il dira : "je n'avais aucun discernement, j'étais totalement dans l'erreur." Et cependant au moment où il l'a vécu, il était dans la vérité, dans sa vérité du moment. C'est pour cela qu'il est très difficile pour nous de vous expliquer ce qu'est le discernement, ce qu'est la vérité.

La vérité, le discernement, vont de pair avec l'évolution des hommes. Plus vous évoluerez, plus la vérité d'aujourd'hui sera différente de la vérité que vous aviez hier. Et puis la lumière se fera en vous. La lumière d'un nouveau discernement. C'est à cette vérité qu'il faut travailler. Mais chacun doit passer par sa propre vérité, par sa propre compréhension, par ses propres expériences. Même si vous voyez que quelqu'un se fourvoie, va chuter dans sa vérité, vous ne pouvez pas le forcer à accéder à votre vérité. Il faut qu'il en passe par là pour qu'il puisse grandir, pour qu'il puisse comprendre. Plus vous essaierez de lui faire comprendre qu'il est dans l'erreur, plus il s'enfermera dans sa vérité parce qu'elle correspond à ce qu'il est. Il est heureux dans cette vérité.

 

2 - Comment peut-on faire grandir en soi le discernement, notamment devant des décisions à prendre ?

- Le discernement ne peut s'acquérir qu'au travers d'expériences vécues. C'est l'analyse que vous aurez faite de plusieurs expériences vécues qui vous donnera le discernement.

Pour certains, cela sera beaucoup plus facile que pour d'autres de l'acquérir parce qu'ils l'auront déjà travaillé dans beaucoup d'existences. Lorsque vous avez une décision à prendre, il ne faut surtout pas vivre cette décision dans la perplexité. Il faut demander et laisser faire, vous demandez une fois, dix fois ou vingt fois, vous demandez avec le cœur et non pas avec la tête, et automatiquement la réponse viendra.

Le discernement est beaucoup plus facile à acquérir que vous ne le supposez. Chaque expérience doit être analysée par vous pour voir ce qu'elle vous apporte. Chaque rencontre doit aussi être analysée mais sans jugement pour voir ce qu'elle vous apporte. Lorsque nous nous serons séparés, chacun d'entre vous sera non seulement en droit, mais en devoir, d'analyser ce qu'il a vécu ce soir et il faudra qu'il y ait une résonance plus ou moins positive s'il n'a pu accéder à l'énergie ou à ce qui a été dit mais il faudra de toutes façons qu'il analyse non seulement son ressenti mais tout ce qu'il aura reçu. C'est au travers d'expériences successives que le discernement peut s'acquérir.

Lorsque vous êtes trop dans l'hésitation, vous n'êtes plus à l'écoute, vous êtes dans la dualité et la perturbation et de ce fait, votre discernement ne peut pas fonctionner. Alors, émettez un désir et laissez faire. Ne vous préoccupez pas de la réponse que vous allez recevoir, vous saurez que la réponse sera la bonne, que votre action sera juste ou que votre décision sera juste.

Il faudrait que vous appreniez à travailler beaucoup plus avec l'intuition qu'avec le mental. Le mental doit être un bon serviteur mais il est trop souvent un mauvais maître, alors apprenez à vous servir de votre mental en tant que bon serviteur. Le service, c'est tout ce qu'il doit vous donner.

Plus vous avancerez sur le chemin de l'ouverture, plus facile sera le discernement, plus faciles seront les certitudes. Vous saurez que vous ne vous trompez pas, vous saurez que lorsque vous rencontrerez telle ou telle personne, la résonance sera totale, et que vous ne vous trompez pas par rapport à ce que vous aurez ressenti. Vous êtes en droit et en devoir de vous interroger et de faire fonctionner votre discernement mais vous êtes aussi en devoir de laisser parler votre intuition profonde, de la laisser s'exprimer, et elle ne vous trompera jamais car elle est en relation totale avec votre Soi Supérieur, avec votre Divinité.

Chacun de vous met sa coloration sur le discernement, chacun a sa petite idée, chacun croit le détenir. C'est pour cela que dans ces temps de confusion profonde, dans ces temps ou l'homme ne sait plus à qui faire confiance et si seulement il doit faire confiance, dans ces temps où l'ombre revêt l'habit de Lumière pour mieux tromper, pour séduire davantage, nous aimerions vous parler du discernement comme d'une mise en garde, afin que vous puissiez avancer en sécurité.

Comme nous vous l'avons dit, le discernement est en quelque sorte un peu comme la vérité, le discernement évolue avec l'évolution de l'être. Chacun possède le discernement du moment et puis un jour, il se rend compte que ce qu'il avait cru juste et vrai ne s'avère être qu'illusion. Vous allez vous demander comment faire pour avoir ce fameux discernement. Nous allons vous dire que vous pourrez acquérir le discernement lorsque vous ne compterez plus que sur vous-même, lorsque vous ne serez plus en éblouissement, en émerveillement devant quiconque. Lorsque nous disons quiconque, nous parlons d'un être humain, d'un de vos frères.

Il est mis sur chacune de vos routes des êtres qui vous apportent considérablement, mais ces êtres-là sont faits pour vous donner des clefs et non pas pour vous éblouir et en fait, vous cacher la réalité de la Lumière. Quand vous rencontrez un être, aussi merveilleux vous semble-t-il, interrogez-vous en vous disant :

"Que peut m'apporter un tel être ? Sa parole a-t-elle une résonance profonde en moi ? Est-ce que tout ce qu'il dit peut me faire avancer dans une conscience nouvelle, dans un Amour plus grand, dans une liberté plus grande ?"

Prenez de chaque être que vous rencontrerez le meilleur qu'il puisse vous apporter, mais ne restez pas fixé à ce que vous désireriez qu'il vous apporte, mais qu'il est incapable de vous donner, car tous les êtres humains quels qu'ils soient sont limités et en étude. Vous ne distinguerez pas les vrais Maîtres, car ils se manifesteront à vous avec tellement d'humilité que vous n'aurez aucune possibilité de les reconnaître et ces vrais maîtres ne vous donneront que ce que vous serez capables d'intégrer, capables de comprendre. En aucune manière, ils ne vous éblouiront car ils savent que vous-même devez aller vers la Lumière et non pas vers l'illusion de la Lumière. Un vrai maître ne bouchera jamais votre vision par son rayonnement, un vrai maître vous donnera simplement envie d'aimer. Il suscitera en vous un tel Amour que c'est de cette manière que vous le reconnaîtrez.

Tous les autres sont comme vous, ils cherchent, ils cheminent, ils se trompent et parfois, sans le vouloir, ils trompent aussi les autres. De ce fait, ils entraînent derrière eux beaucoup d'êtres vers une chute provisoire ou définitive. C'est ce qui se passe avec ce que vous appelez des gourous, avec ce que vous appelez des dirigeants de sectes, qui par leur rayonnement, leur faux rayonnement, entraînent derrière eux des êtres fragiles, des êtres désireux d'un idéal, des êtres qui attendent tout des autres et qui n'ont pas compris qu'ils ont tout en eux.

Ce que nous vous donnerons c'est de l'Amour, ce que nous vous donnerons c'est de la confiance et de la force, mais nous ne vous dirons jamais : "Va dans cette direction, fais cela, regarde le soleil comme il est brillant, va vers lui."

Nous vous dirons simplement que si vous avez le désir que nous cheminions près de vous, nous serons infiniment heureux de pouvoir le faire, mais la guidance que nous vous donnerons sera tellement supérieure à la guidance humaine qu'elle ne vous trompera pas, car elle suscitera en vous vos propres réactions, et votre propre discernement, c'est en vous que vous le trouverez.

Ils me montrent une image merveilleuse : Je vois des êtres humains cheminer dans un chemin où il y a énormément d'épines, de ronces, d'obstacles. Au bout de ce chemin, je vois comme un palais complètement illuminé. Parallèlement à cette voie où certains êtres humains s'engagent, je vois des voies qui sont libres, qui n'ont pratiquement pas d'obstacles, et au bout de cette voie, il y a le miroir et le beau palais se reflète dans ce miroir. Je vois les êtres humains qui cheminent et qui hurlent leur souffrance et leur désespoir, qui refusent d'avancer parce que cela est trop pénible. Ils voient, ils perçoivent, ils ressentent, que loin devant se trouve la Lumière, ce palais d'Amour, de Paix mais ils n'ont pas le courage de supporter la morsure des griffes des épines, ils n'ont pas le courage de supporter de chuter et de s'arracher les jambes et les genoux, ils n'ont pas le courage de tracer leur chemin et cela est pourtant le passage nécessaire. Il y en a d'autres qui dans leur cœur ont ressenti l'appel, l'appel de ce palais d'Amour, de ce palais de Lumière et qui courent, qui s'égratignent mais qui ne sentent pas la douleur, car l'appel de l'Amour est tellement fort qu'ils vont comme s'il n'y avait aucune souffrance. Ils ne marchent pas, ils courent, ils ne courent pas, ils volent et d'un seul coup ils se trouvent devant ce palais de Lumière et d'Amour et là toute la souffrance, toutes les déchirures, toutes les blessures sont comme par miracle complètement enlevées, complètement guéries. Il n'y a plus souffrance, mais joie totale. Alors ces êtres qui ont eu le courage de se dépasser, de lâcher prise à la vie, rentrent dans ce palais et retrouvent enfin l'Amour Universel, ils rentrent chez eux. Les autres, ceux qui ont pris les voies très peu encombrées, ont bagarré aussi un petit peu car le chemin est long mais pas difficile et d'un seul coup ils se trouvent devant une muraille, devant un miroir, désemparés, désespérés, ils se retournent et ils disent : "Mais alors, tout ce chemin que nous avons fait était donc complètement inutile." Alors à ce moment-là une petite voix leur dit :

"Rien n'est inutile, vous avez encore la possibilité en retournant un tout petit peu sur vos pas de reprendre la vraie route, si vous en avez le désir, et vous saurez que si vous vous retournez et que si vous décidez, avec l'Amour au cœur, de reprendre la route des difficultés, vous aurez la possibilité de courir, de voler et de rattraper le temps perdu. La volonté dans l'Amour, c'est la force, et chacun des être humains, même celui qui s'est trompé de route, même celui qui a été vers l'illusion, a toujours la possibilité de reprendre la vraie route et de mettre les bouchées doubles. Il ira automatiquement grâce à la volonté et à l'Amour qu'il a en lui vers le vrai palais, ce palais de Lumière et d'Amour."

Si nous vous avons raconté ceci, c'est pour vous faire comprendre qu'aussi pénible que soit votre route, tant que vous n'avez pas compris qu'il faut en passer par certaines expériences, tant que vous n'avez pas voulu lâcher prise, vous avancerez péniblement, difficilement. Et lorsque l'Amour vous porte, lorsque son Énergie se fait tellement puissante en vous, vous ne voyez plus les difficultés. Même si elles existent, elles ne vous touchent plus, même si vous arrivez devant la porte complètement déchiré, il n'y a aucune souffrance, et la joie est tellement puissante, tellement forte, de se fondre dans cet Amour, que tout le reste est oublié définitivement.

Dans ce monde de confusion et de souffrance, n'oubliez pas cela, n'oubliez pas que vos pas arrivent systématiquement, plus ou moins rapidement, devant ce palais où vos frères et sœurs de Lumière vous attendent et se réjouissent de votre arrivée. Soyez certains que ce moment arrivera et que vous serez accueillis dans la joie totale par ceux qui vous ont guidés pas après pas, que vous n'avez pas su comprendre ou su entendre, mais qui ont toujours été présents près de vous.

Chacun d'entre vous peut aussi avoir la mission d'éveiller ceux qu'il rencontre, ses proches, ses amis. C'est une mission difficile et vous éveillez parfois autour de vous sans vous en rendre compte. Chacun d'entre vous a pu entendre de ses amis, de ses voisins, de sa famille : "Ah bien oui, tu m'as fait prendre conscience, fait prendre conscience d'une réalité à laquelle je n'avais encore jamais pensé." C'est cela le chemin ! Lorsque vous cheminez, vous rencontrez sur votre route une quantité énorme de personnes. Avec ces personnes vous dialoguez, vous êtes en harmonie, vous œuvrez consciemment ou inconsciemment. Ce qu'il faut, c'est toujours essayer d'avoir du discernement. Il le faut toujours, même si la passion vous guide, si vous êtes sûr de votre fait, de votre voie, de votre route. Il faut toujours parler avec humilité, avec sagesse, sans jamais imposer votre voie, votre voie qui vous appartient, comme nous l'avons dit, qui correspond à ce que vous êtes.

Vous pouvez prendre la main de ceux que vous aimez et tout doucement cheminer quelques instants avec eux, leur raconter votre façon de comprendre, de voir, de ressentir, mais si vous voyez que la personne à laquelle vous avez pris la main ne ressent pas, ne voit pas, ne comprend pas ce que vous voyez, ce que vous ressentez, ce que vous comprenez, il faut lui lâcher la main avec beaucoup d'Amour et lui dire : "Suis ton chemin, de toutes façons nous nous rejoindrons, dans cette vie ou dans une autre, sur ce monde ou sur un autre."

À l'époque où tout est tellement difficile dans l'acceptation, dans la compréhension, dans le lâcher-prise, dans les rapports humains, vous vous devez de rayonner, vous vous devez d'apporter la joie autour de vous, d'apporter la Lumière, d'apporter le réconfort. Pour apporter cela, nul besoin d'appartenir à tel ou tel groupe, nul besoin d'appartenir à telle ou telle religion. Vous devez simplement être, être heureux en vous, être serein, être en Paix. Et l'Amour Universel pénétrera en vous et vous le diffuserez tout autour de vous. Il sera beaucoup plus facile aux êtres qui vous entourent de faire un petit bout de chemin avec vous, ou un grand bout de chemin si vous rayonnez cet Amour Universel. Vous n'avez pas besoin d'appartenir comme nous l'avons dit à un groupe ni à une religion pour intégrer cet Amour Universel et le restituer.