LES BASES

LA BASE DES ENSEIGNEMENTS

VIVRE

ACCUEIL

AFFIRMATIONS

AFFIRMATIONS EVOLUTIVES - JE DEVIENS CE QUE JE PENSE...

MIRACLES

AUX PETITS MIRACLES

DOSSIERS

DOSSIERS

THEMES

ENSEIGNEMENT PAR THÊMES

Epreuves - Questions diverses

1 - Introduction

Habituez-vous à offrir vos peines à l'Amour Cosmique, habituez-vous à offrir vos joies, habituez-vous à vous voir beau de l'intérieur, lumineux, Lumière et Amour.

 

2 - Dans un traité de Liliane de X, il est dit ceci : "Percevez spirituellement que la maladie, le chagrin, la pauvreté, la mort sont impossibles et absurdes puisque Dieu est tout et tout est Dieu". Pouvez-vous me dire pourquoi deux êtres de lumière dont vous pouvez lire les noms dans mon cœur, sont atteints par la souffrance alors qu'elles enseignent et pratiquent l'enseignement du Maître de Nazareth ?

- Comme nous vous l'avons dit et le répéterons toujours, sans que cela vous choque, bien sûr, la souffrance n'est qu'une vue de l'âme, de l'esprit tout du moins. Mais elle est nécessaire à l'évolution. Les personnes qui souffrent n'ont pas compris quelque chose de fondamental. Pour vous donner un exemple : le même potentiel de souffrances ou d'épreuves pourra faire souffrir un être alors qu'un autre vivra la même chose avec Amour. La souffrance de cette personne est réelle, parce qu'elle doit ouvrir son cœur à l'Amour simple. Tant qu'elle n'aura pas compris cette chose, elle souffrira. Il y a un rapport étroit entre l'évolution spirituelle et l'ouverture du cœur. D'ailleurs les mots évolution spirituelle ne veulent pas dire grand chose.

Nous préférerions employer l'expression grande ouverture de cœur parce que, malheureusement, dans l'évolution spirituelle, vous intellectualisez beaucoup trop la spiritualité. La vraie, celle que vous devez vivre, ne doit pas être trop intellectualisée. Il faut que ce soit une spiritualité de sensation, de don de soi, d'ouverture sur la vie, de prise de conscience totale de ce que vous êtes, un Être Divin qui doit rendre compte à son Père du plus profond de Sa Manifestation.

Quand vous subissez une perte, une contrariété, vos vibrations baissent et à ce moment là, vous êtes plus sensibles - pas au bas-astral, pas à ce niveau-là - mais vos vibrations baissent, vous captez plus bas et vous en êtes très malheureux. Si vous voulez, vous baissez et vous remontez en vibrations suivant votre état d'âme ou votre état d'esprit, c'est pour cela que nous vous demandons de ne jamais regarder en arrière, de ne jamais donner de valeur à ce qui n'en a pas.

Plus vous aurez de sentiments nobles, plus votre âme grandira à notre Amour, moins les choses extérieures pourront vous atteindre. Cela, nous vous le certifions.

Alors grandissez dans l'Amour et plus rien ne vous touchera. Je peux vous certifier aussi que vous n'aurez rien à craindre des attaques de l'astral, des attaques des vibrations basses. Ne leur ouvrez pas la porte et elles n'entreront pas. Si vous n'aviez pas d'épreuves, vous n'avanceriez pas.

 

3 - Pourquoi certaines personnes ont-elles plus d'épreuves que d'autres ?

- Souvent parce qu'elles l'ont choisi avant de venir sur terre.

L'âme ne peut grandir, ne peut évoluer qu'au travers des épreuves. Plus vous êtes tourmentés par cette vie - à moins que vous vous révoltiez et que vous refusiez - plus votre conscience s'ouvre sur autre chose.

Vous vous posez des questions. À ces questions, vous recevez souvent des réponses intérieures. Parfois vous ne voulez pas les entendre car elles ne vous plaisent pas, elles ne vous conviennent pas. Sachez simplement que plus vous souffrez, plus vous évoluez, plus votre âme grandit.

Vous pourriez me répondre qu'il y a des personnes qui souffrent vraiment trop et injustement.

Nous répondrons qu'il y a des souffrances voulues pour l'élévation de l'âme, mais qu'il y a aussi des paiements de karma. Vous avez choisi tout ce que vous pouvez endurer sur ce monde avant de prendre corps, et il n'y a pas d'épreuve que vous ne pouvez mener jusqu'au bout. Il n'y a pas d'épreuve trop grande à vivre. Les épreuves qui vous sont données, vous pouvez les vivre et les supporter, car avant de prendre vie en ce monde, vous le saviez et vous l'avez accepté.

Il faut que vous compreniez que vous fonctionnez comme un ordinateur qui programme ses vies multiples et qui a pour seul but : la perfection, l'alchimie complète de votre âme.

Voilà à quoi sert la souffrance.

 

4 - Je comprends ce que vous dites mais ce que je comprends moins c'est comment peut-on transformer un monde qui souffre, un monde où il y a le chômage, la famine, les guerres ? Je pense qu'il faudrait peut-être transformer les gouvernements, ou que les gouvernements changent.

- Oui, bien sûr, mais je vais te répondre ceci : Vous n'avez que le monde que vous avez généré, vous n'avez que les gouvernements que vous avez générés. S'il y a suffisamment de prises de conscience, le pouvoir qui est sur vos têtes cèdera.

De toutes façons le monde tel qu'il est n'en a plus pour longtemps. La souffrance de l'humain touche presque à sa fin. Tout ce que vous vivez est la conséquence de votre désintéressement à la vie. Vous avez été éblouis par l'illusion, vous vous êtes coupés de la Source, et maintenant vous en êtes profondément ébranlés, profondément malheureux. Il est tellement facile de vous relier à la Source ! Le monde vivra ce qu'il devra vivre.

Il faut vous dire aussi que chaque expérience, aussi douloureuse qu'elle soit, que ce soit dans votre physique ou dans votre cœur, dans votre souffrance affective, est absolument nécessaire à la prise de conscience de l'humanité. Si votre monde avait continué à marcher cahin-caha, vous ne seriez pas ici ce soir, vous seriez tous dans votre petit confort, à ne pas vous préoccuper de la manière dont votre monde avance. Il est parfois nécessaire pour la compréhension de l'homme qu'il chute, qu'il souffre. Et lorsqu'il souffre dans son cœur, lorsqu'il souffre dans son corps, alors le Soi Supérieur, ou l'Être Divin, commence à entrer en action et le petit moi se recroqueville, car il n'a plus de place, il ne comprend plus la vie qui l'entoure.

Nous voudrions te dire ceci : La souffrance, bien qu'elle ne soit pas voulue par le Père, est simplement voulue et générée par l'homme. La souffrance, actuellement, est nécessaire à l'homme pour lui faire prendre conscience de ce qu'il est, pour le mettre face à face avec ses propres responsabilités. Vous avez mal labouré votre champ, vous y avez laissé pousser tout ce qui était beau et tout ce qui n'était pas beau. Maintenant il faut, une par une, enlever les mauvaises herbes, afin que la fleur qui fleurira en chacun d'entre vous puisse faire le plus beau bouquet que le monde ait connu.

Pour terminer sur cette réponse, soyez solidaires les uns des autres, aidez-vous à supporter les fardeaux qui vous écrasent parfois. Le monde est dans vos mains. Essayez de le transformer en vous transformant. Cela est encore possible, difficilement, mais l'espoir doit toujours être dans le cœur de l'homme, quoi qu'il puisse faire. L'espoir doit toujours demeurer.

 

5 - Y a-t-il vraiment sur cette terre des êtres prédestinés à devenir de leur vivant, à la fois des saints et des martyrs, à porter en eux les stigmates du Christ, à vivre sa passion, ne plus manger ni boire et à subir les assauts incessants de Satan ? Ces êtres sont-ils vraiment choisis par l'au-delà pour offrir leurs souffrances dans un but humanitaire ? L'Église, comme dans beaucoup d'autres domaines, reste frileuse, et cherche à cacher ces phénomènes extraordinaires. Pouvez-vous nous éclairer sur ce sujet qui n'a jamais recueilli que des suppositions ?

- Cette question demanderait un très grand développement, parce qu'elle est multiple. Nous ne ferons pas l'immense développement qu'elle suscite, mais nous essaierons simplement de vous faire comprendre que chaque être humain qui vit en ce monde, surtout ceux qui ont une mission importante, ont choisi par Amour de vivre telle ou telle expérience, car ils savent qu'au travers de leur souffrance, une petite partie de l'humanité pourra prendre conscience.

La souffrance n'est pas forcément génératrice d'évolution, mais dans le monde actuel, comme nous l'avons dit tout à l'heure, elle est nécessaire. Il y a, incarnés sur ce monde, des êtres d'une immense valeur spirituelle. Ils sont là pour apporter leur énergie, pour faire bouger les êtres incarnés, pour faire comprendre.

Ils me montrent une personne, une femme allongée sur son lit. C'est très curieux ce que je vois, cette personne qui vit les souffrances de son corps, qui vit comme vous pourriez dire la passion du Christ, la crucifixion, est un transformateur d'énergie. Elle absorbe toutes les énergies, c'est extraordinaire de voir ce que je vois, elle absorbe toutes les énergies négatives et restitue à la place des énergies de Lumière. C'est le rôle qu'elle a accepté de vivre. C'est comme si les énergies de l'obscur la pénétraient et étaient transcendées et repartaient en Énergie de Lumière.

- Les religions n'acceptent pas ce genre de phénomènes de gaieté de cœur, car ils remettent trop de choses en question pour elles. Et comme souvent elles ont failli dans la direction qu'elles devaient donner aux hommes, elles restent totalement fermées dans leurs anciens schémas.

Plus vous approcherez de l'échéance et plus de tous côtés vous entendrez ou vous rencontrerez des gens extraordinaires.

On me montre comme une multitude d'êtres qui se sont incarnés volontairement sur ce monde avec mission de transformer à la base les énergies, afin que les hommes soient un peu moins bousculés dans leur propre transformation.

- Tout n'est que question de prise de conscience. Pour certains, telle personne sera le déclencheur d'une nouvelle conscience, pour d'autres ça sera une autre attitude. Il faut un éventail très large, pour que la majorité des habitants de ce monde puisse s'éveiller à la nouvelle conscience universelle.

C'est tout ce que nous pouvions répondre sans trop nous écarter du sujet.

Je voulais simplement redire ceci au sujet de cette question : Quand ces personnes qui vivent certaines souffrances intérieures, disent qu'elles vivent ces souffrances pour racheter le malheur des hommes, elles ont un tout petit peu raison, car elles servent effectivement de transformateur.

Voilà ce que nous voulions rajouter.

 

6 - Nous vivons dans une civilisation judéo-chrétienne, et dans la Bible il est dit : "Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front, tu enfanteras dans la douleur." J'aimerais savoir si le sacrifice, la souffrance physique ou morale et l'abnégation sont des passages, des étapes obligatoires.

- Nous pourrions dire que tant que l'âme n'a pas compris, tant qu'elle n'a pas entamé l'amorce de la remontée vers la Lumière, effectivement ces passages sont obligatoires. Mais il faut que vous compreniez qu'il n'est pas nécessaire d'être dans la douleur, dans la souffrance, pour avoir conscience de Dieu et pour remonter vers la Lumière.

Ces expériences ne sont données à l'âme que si l'âme est encore dans le sommeil. C'est en quelque sorte pour la réveiller, pour la stimuler. Cela peut vous paraître étrange, mais plus vous monterez vers la Lumière, plus certaines épreuves seront écartées de votre chemin.

Après, ce seront des examens qui se passeront dans la subtilité, des épreuves totalement différentes de tout ce que vous aviez pu vivre en cette vie et dans les autres.

Mais sachez que point n'est besoin de douleur, de souffrance, pour faire évoluer l'âme si elle comprend, si elle s'ouvre, si elle accepte sa remontée vers la Lumière. Mais comme à tout enfant, il faut parfois, pour lui faire comprendre ce qu'est la vie, de la sévérité, il faut parfois même une certaine fermeté. Plus qu'une fermeté : il faut parfois faire souffrir un enfant. Le mot souffrir n'est pas exact dans ce que nous voulons signifier, mais nous l'emploierons pour votre compréhension.

Il faut parfois faire souffrir un enfant pour qu'il devienne un homme. Voilà ce que nous pouvions répondre à ta question.