LES BASES

LA BASE DES ENSEIGNEMENTS

VIVRE

ACCUEIL

AFFIRMATIONS

AFFIRMATIONS EVOLUTIVES - JE DEVIENS CE QUE JE PENSE...

MIRACLES

AUX PETITS MIRACLES

DOSSIERS

DOSSIERS

THEMES

ENSEIGNEMENT PAR THÊMES

Acceptation et évolution

L’acceptation est absolument nécessaire pour votre évolution, pour arriver à comprendre, à atteindre les plans de conscience qui vous sont nécessaires en vue de votre transformation.

Vous ne pouvez atteindre l’Amour sans vivre l’acceptation, et celle-ci se vit pendant chaque seconde de votre vie.

Le mot Acceptation veut dire une multitude de choses. Nous allons commencer par l’acceptation de vous-mêmes. Vous ne vous acceptez pas, vous n’acceptez pas ce que vous êtes, ce que vous représentez, et c’est ce qui est le plus difficile. L’acceptation et l’Amour font partie de la même énergie, sauf que l’Amour est une énergie beaucoup plus amplifiée que celle de l’acceptation.

Ensuite, vient l’acceptation de l’autre, celle-là aussi est très difficile, car vous projetez toujours une image sur votre frère, vous avez une façon très personnelle de le percevoir et de vouloir qu’il soit comme vos yeux, comme votre cœur voudraient qu’il soit.

Chaque être est lui-même et se transforme au même rythme que vous, c’est-à-dire à un rythme excessivement rapide actuellement. Vous ne vous en rendez pas toujours compte, mais c’est ce qui fait le décalage d’appréciation, de comportement, c’est ce qui provoque un décalage que vous ne pouvez pas toujours comprendre dans vos familles.

Vous pensez connaître et aimer pour ce qu’ils sont ceux qui vous entourent, mais parfois ils deviennent insaisissables pour vous, comme vous devenez insaisissables pour eux. Cela vous perturbe, cela peut aussi vous angoisser, mais cela s’appelle l’évolution. Il faut accepter cette transformation chez vous et chez les autres, car c’est le chemin qui mène tout droit à la Lumière et à l’Amour.

Il faut que vous compreniez aussi que l’autre tel qu’il est, aussi dur et aussi injuste qu’il soit vis-à-vis de vous, est l’artisan de votre évolution.

Vous devez accepter les expériences qu’il vous fait vivre dans le sens de l’évolution, en vous interrogeant, en vous demandant : que m’apporte cet être qui me fait souffrir ? Lorsque vous aurez la réponse, vous saurez que vous êtes sur le chemin de l’évolution et, à ce moment-là, aussi dur que l’autre ait pu être envers vous, vous aurez un immense Amour pour lui, un grand respect pour ce qu’il a pu déclencher en vous, car il vous aura permis de vous propulser beaucoup plus loin sur votre chemin évolutif.

Celui qui vous fait évoluer ainsi n’est pas toujours conscient du rôle qu’il joue pour vous. C’est pour cette raison que jamais vous ne devez en vouloir à celui qui vous a blessé.

Maintenant que vous commencez à entrevoir réellement quel est votre travail évolutif, quel est votre travail initiatique, il faudra travailler sans relâche à rectifier en vous ce qui n’est pas conforme à la Vérité Divine, à rectifier en vous l’acceptation de vous-mêmes, l’acceptation de l’autre tel qu’il est, même si l’autre ne vous convient pas dans ses agissements, dans ses paroles.

N’oubliez pas, chers enfants de la Terre, que toutes les préparations, toutes les confrontations que vous vivez, que nous mettons sur votre chemin, que nous provoquons, sont nécessaires à votre transformation, et le seront de plus en plus.

Si vous n’avez pas le courage de voir ces transformations se produire en vous, d’accepter les épreuves, la souffrance qui parfois vous font renaître ou naître à nouveau, vous resterez sur le bord de la route et vous attendrez une incarnation prochaine pour continuer, pour terminer ce travail évolutif, et nous serons un peu tristes car nous vous sentons prêts pour accéder à ce nouveau palier d’évolution. Il serait fort dommage que vous ne puissiez l’atteindre dans cette existence !

Cependant, chaque être humain est libre d’avancer selon ses possibilités, selon ce qu’il pense de lui et des autres, ce qu’il pense de notre enseignement. Il est libre, seulement le moment de la grande transformation, du grand éveil, est pour lui un petit peu retardé.

Si votre ego ne vous freine pas, vous atteindrez l’initiation de la grande ouverture. Vos seuls grands freins, nous vous le disons et nous vous le répéterons, c’est la non-acceptation de vous-mêmes et des autres et essentiellement les blessures d’orgueil, les blessures de l’ego. Ce sont des freins immenses qui pourront vous empêcher de vous projeter vers l’initiation que nous souhaitons pour vous et qui vous donnera une grande connaissance de vous-mêmes et de la vie.