LES BASES

LA BASE DES ENSEIGNEMENTS

VIVRE

ACCUEIL

AFFIRMATIONS

AFFIRMATIONS EVOLUTIVES - JE DEVIENS CE QUE JE PENSE...

MIRACLES

AUX PETITS MIRACLES

DOSSIERS

DOSSIERS

THEMES

ENSEIGNEMENT PAR THÊMES

Monde - Souffrance

Nous désirerions vous parler de la souffrance du monde. Nous aimerions que vous ayez une plus grande ouverture sur le monde, sur la vie, sur vous-mêmes. Certes, tout ce qui se passe sur votre monde actuellement est très affligeant. Nous le voyons avec une autre conscience, avec d’autres yeux, donc nous n’avons pas la même sensibilité que vous par rapport à tous ces évènements, à toute cette souffrance, quoique nous ayons une immense compassion pour la souffrance humaine, beaucoup plus grande que vous ne pouvez le concevoir, mais ce que nous voyons et que vous ne voyez pas, c’est que tout fait partie du plan Divin pour la transformation de toute vie sur ce monde.

Vous avez conscience que votre monde ne peut plus rester figé dans ce qu’il est, il doit changer. Chaque matin, vous vous réveillez à une vie nouvelle, vous vous réveillez à une journée toute neuve que vous allez remplir le mieux possible. Chaque soir, vous vous endormez, vous mourez à la conscience humaine et vous vous éveillez à une autre vie. La vie, la mort, sont les deux facettes de la continuité de l’éternité. Bien évidemment, dans vos civilisations de la terre, on ne vous a que très peu éduqués sur ces deux facettes de la vie, la vie et la continuité de la vie (qui s’appelle la mort) la renaissance qui est encore la vie et la mort (qui est aussi une autre facette de la vie) et tout cela à l’infini pour l’éternité.

La souffrance, c’est totalement autre chose. Elle n’est pas nécessaire, elle est souvent générée par l’ignorance et parfois, par l’envie d’autodestruction, par l’incapacité à comprendre et à mettre en application le respect des Lois Divines.

Lorsqu’il y a de très grandes catastrophes sur une planète (prenons l’exemple de votre planète Terre avec tout ce qu’elle subit actuellement), les êtres humains vont jusqu’à un certain niveau de souffrance, un niveau supportable. Après, il y a un déclic et la souffrance n’existe plus. La même chose se présente pour les grands malades : arrivés à un certain seuil, il n’y a plus de souffrance, la seule souffrance qui peut encore demeurer, c’est la souffrance créée par le mental, par le refus de l’expérience que l’être humain est en train de vivre.

Nous vous entendons argumenter mentalement que ceux qui souffrent du cancer ou de maladies très graves souffrent réellement. Nous vous dirons qu’à un certain niveau ils souffrent réellement, qu’à partir d’un certain seuil il n’y a plus de souffrance, et que ce seuil-là n’est pas le même pour chaque être humain.

En fait, quand il y a de grands cataclysmes tels les inondations ou les tremblements de terre, où beaucoup d’êtres humains quittent la vie terrestre, ce qu’il y a de plus difficile pour ceux qui sont chargés d’accueillir toutes ces âmes, tous ces êtres qui ont quitté leur école d’expérimentation, c’est qu’il y a des masses considérables d’êtres humains qui se présentent à la porte au même moment. Cela génère pour ceux qui les accueillent un travail beaucoup plus grand (le mot travail n’est pas convenable mais employons-le tout de même).

Il est donc très important de vous préparer, car tous ceux qui sont prêts dans leur âme, dans leur conscience, n’auront pas besoin de cet accueil de l’autre côté de la grande porte. Ils iront directement sur les plans qui sont les leurs, ils n’auront pas besoin de franchir le hall d’entrée, ce hall où beaucoup d’âmes se précipitent. Beaucoup d’âmes sont encore en souffrance parce qu’elles sont dans l’incompréhension de ce qui vient de leur arriver.

Pour vous, si cela devait être le cas (et nous ne disons pas que ce sera le cas, loin s’en faut), il en serait différemment car vous iriez sur les plans qui sont les vôtres et pour certains, directement sur les planètes qui sont les vôtres, celles où vous attendent vos frères, celles où nous vous attendrons.

Le passage se fera pour vous d’une façon fulgurante à condition qu’il n’y ait plus aucun attachement, non seulement pour la planète Terre mais aussi pour tous ceux que vous avez aimés. Après, lorsque vous aurez trouvé le plan qui est le vôtre, vous pourrez non seulement venir visiter ceux qui sont encore sur le plan de la troisième dimension, mais vous pourrez grandement les aider, les attendre et les guider quand leur tour viendra de vous rejoindre.

Si nous parlons de cela, c’est simplement pour vous faire comprendre la différence qu’il pourra y avoir entre les êtres qui ont fait un cheminement, une ouverture de conscience et ceux qui seront encore enfermés dans des anciens concepts, qui ne seront pas encore éveillés à la Réalité Divine.

Sur votre Terre, il y a eu des civilisations qui préparaient les êtres au passage, et les êtres à ce moment-là n’avaient pas peur de la mort, ils savaient que c’était simplement une transition d’un monde à un autre, d’un état à un autre. On vous a totalement occulté cette autre dimension de la vie.

Prenez conscience de ce que vous êtes, ne vous éparpillez pas, plus vous perdrez de l’énergie en vous dispersant dans vos recherches, plus vous serez affaiblis pour aller droit au but et le but, vous le connaissez.